Rechercher

Un musulman libanais se fait passer pour un juif et épouse une femme de Brooklyn

Le FBI et la Sécurité intérieure ont déclaré enquêter sur cette affaire après la découverte de trois passeports

Marié brisant le verre lors d'un mariage juif. (Photo : PavlovskiJenya/iStock by Getty)
Marié brisant le verre lors d'un mariage juif. (Photo : PavlovskiJenya/iStock by Getty)

Deux semaines après son mariage orthodoxe, une jeune mariée juive de Brooklyn a découvert que son mari est apparemment un musulman libanais, qui pourrait être un Palestinien, et qu’il s’était fait passer pour un Juif, selon des médias américains et israéliens.

L’homme aurait passé plusieurs années à étudier dans une yeshiva et se serait présenté de manière convaincante comme un juif ultra-orthodoxe, dissimulant des détails sur ses origines.

Il a été identifié comme étant Eliyah Haliwa, selon une déclaration d’un rabbin Habad du Texas qui connaît bien le jeune marié.

Des photos publiées par les médias le montraient en tenue traditionnelle ultra-orthodoxe lors des différents événements qui ont précédé le mariage. Sur d’autres photos, il était apparemment vu aux côtés de membres de sa famille libanaise qui ne semblent pas être juifs.

La mariée est issue de la communauté juive sépharade de Brooklyn.

Des documents découverts par sa famille montrent qu’il possède un passeport libanais sous un autre nom. Selon certaines informations, il avait au moins un autre passeport, également sous un nom différent, et pourrait être un Palestinien musulman de Beyrouth.

Une source proche du dossier a déclaré au site Kikar Hashabbat que la seule personne qui avait des doutes sur le marié avant le mariage était la femme d’un rabbin qui donnait à la mariée des leçons sur les lois du mariage juif avant le mariage.

Selon la source, la femme a essayé à plusieurs reprises de parler de ses inquiétudes à des rabbins, mais ses demandes sont restées lettre morte.

Le marié parlerait couramment l’hébreu et aurait passé cinq à sept ans dans une yeshiva. Une vidéo fournie à Kikar Hashabbat, mais non publiée par le site web, prise lors d’une fête de fiançailles, montre le marié s’exprimant dans un style courant chez ceux qui apprennent dans les yeshivot, rapporte le site web.

Ce n’est qu’après le mariage que quelqu’un a dit au père de la mariée qu’il devait se renseigner sur le marié, a indiqué la source.

Les frères de la mariée se sont rendus au domicile des jeunes mariés et y ont trouvé trois passeports portant des noms différents, tous avec des photos du marié. D’autres photos montraient le marié avec des personnes, apparemment sa famille. Les rabbins locaux ont alors immédiatement pris des dispositions pour que la mariée quitte la maison et soit emmenée dans un endroit sûr.

Le FBI est impliqué dans cette affaire, ont indiqué des sources au site Yeshiva World, tout comme le ministère américain de la Sécurité intérieure, et le consulat général d’Israël a été mis au courant de l’affaire. Les autorités cherchent notamment à savoir si Haliwa se trouvait légalement aux États-Unis.

Pendant ce temps, la communauté juive s’efforce de déterminer s’il a une mère juive, une circonstance qui, selon la loi juive orthodoxe, rendrait le mariage contraignant.

Haliwa aurait donné une histoire convaincante sur les raisons pour lesquelles il était coupé de sa famille et était affilié à la branche Habad Loubavitch au Texas depuis plusieurs années.

Cependant, selon le YWN, certains éléments indiquent que son histoire ne colle pas, notamment un arbre généalogique qu’il a produit et qui serait « truffé d’inexactitudes flagrantes ». Parmi les noms ashkénazes répertoriés figurait un « Meir Lansky », nom d’un mafieux juif new-yorkais des années 1920.

Haliwa avait également prétendu travailler pour la National Security Association.

Le chef de la maison Habad de l’université A&M du Texas, qui était présent au mariage, a publié une déclaration expliquant sa connaissance d' »Eliyah Haliwa » en disant qu’il a commencé à visiter le centre Habad en 2018.

Le rabbin Yossi Lazaroff a déclaré qu’Haliwa avait rencontré les femmes sur un site de rencontre juif et « s’est faussement présenté à elle comme observant. »

« Lorsque la femme et sa famille me l’ont demandé, je les ai informés que sa conduite ne reflétait pas celle d’un juif pleinement observant », a déclaré Lazaroff.

Il a ajouté qu’il est de la responsabilité du rabbin officiant lors d’un mariage juif de déterminer le statut juif du couple.

« Lorsque le rabbin Ezra Zafrani, un rabbin syrien respecté de Lakewood, dans le New Jersey, m’a demandé si Eliyah était juif, je lui ai explicitement répondu que je ne le savais pas et que la personne qui officiait devait confirmer de manière indépendante son statut juif », a écrit M. Lazaroff.

Il a déclaré que lui et sa femme ont assisté au mariage parce qu’ils étaient invités. Lazaroff a ajouté qu’ils savaient que Haliwa n’avait pas de famille qui serait présente et qu’ils ont assisté au mariage en sachant que les rabbins qui officiaient « avaient fait leur devoir pour confirmer le statut juif du marié ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...