Un nouveau ministre polonais qualifie de « scandale » un mémorial de la Shoah
Rechercher

Un nouveau ministre polonais qualifie de « scandale » un mémorial de la Shoah

Le responsable a déclaré l’année dernière que le monument affichant les lieux où les Polonais ont tué des Juifs pendant et après la Shoah était "diffamatoire" et "anti-polonais"

Przemysław Czarnek (Avec l'aimable autorisation de JTA)
Przemysław Czarnek (Avec l'aimable autorisation de JTA)

JTA – Un politicien polonais qui, l’année dernière, a qualifié de « scandale anti-polonais » un mémorial en hommage aux Juifs tués par les Polonais pendant la Shoah, a été nommé nouveau ministre de l’Education du pays.

Przemysław Czernek, du parti au pouvoir « Droit et Justice », choisi pour devenir le ministre polonais de l’Education et des Sciences lors d’un remaniement ministériel annoncé la semaine dernière, a demandé l’an dernier le retrait du mémorial créé par l’artiste Dorota Nieznalska.

Le mémorial était constitué d’un tas de bûches carbonisées disposées en forme de bûcher ardent, avec des panneaux indiquant les endroits où des Polonais ont tué des Juifs pendant et après la Shoah.

« C’est un scandale anti-polonais, et j’ignore qui l’a financé. Pourquoi le président permet-il que ce type de calomnies et d’actions anti-polonaises se produisent ici, où des héros polonais sont morts pour l’indépendance de notre patrie ? », a déclaré Czernek, alors gouverneur de Lublin, dans une interview pour le site d’information Strajk.eu.

Dans une autre interview, en 2019, il avait désapprouvé le mariage homosexuel.

« Nul besoin de preuves scientifiques pour dire que, dans une relation homosexuelle, seuls des calculs rénaux peuvent naître, et pas des enfants », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...