Un Palestinien inculpé pour avoir « tué délibérément » un soldat avec une brique
Rechercher

Un Palestinien inculpé pour avoir « tué délibérément » un soldat avec une brique

Au tribunal, Nazmi Abu Bakr nie avoir jeté la pierre qui a tué Amit Ben-Ygal, 21 ans, lors d'un raid en Cisjordanie en mai

Le sergent de première classe Amit Ben-Yigal a été tué lorsqu'une pierre lui a été jetée à la tête lors d'un raid d'arrestation dans le village de Yabed, au nord de la Cisjordanie, le 12 mai 2020. (Crédit : réseaux sociaux)
Le sergent de première classe Amit Ben-Yigal a été tué lorsqu'une pierre lui a été jetée à la tête lors d'un raid d'arrestation dans le village de Yabed, au nord de la Cisjordanie, le 12 mai 2020. (Crédit : réseaux sociaux)

Un Palestinien a été inculpé jeudi par un tribunal militaire pour le « meurtre délibéré » d’un soldat israélien avec une brique lors d’un raid en Cisjordanie le mois dernier.

Lors de l’audience, Nazmi Abu Bakr, 49 ans, a éclaté en sanglots et a nié avoir tué le sergent de première classe Amit Ben-Ygal, 21 ans.

« Ce n’est pas vrai ce qu’on me reproche, l’acte d’accusation n’est pas vrai, je ne l’ai pas fait. Qui l’a écrit ? », a-t-il affirmé, selon les médias en hébreu. « J’ai tout dit aux enquêteurs. Comment ont-ils pu écrire une telle chose ? ».

Son avocat en a appelé à la famille du soldat mort, en disant « La valeur de la vie est de la plus haute importance. Nous partageons votre chagrin ».

Nazmi Abu Bakr, 49 ans, est soupçonné d’avoir lancé la pierre qui a tué le soldat israélien Amit Ben Ygal (Crédit : Shin Bet)

Mais le père d’Amit Ben-Ygal, Baruch, a condamné le plaidoyer de l’avocat.

« Dis ça au tueur. Cet homme a assassiné mon fils, ne me parlez pas. Tu es un hypocrite et ton hypocrisie ne marche pas sur moi. Vous devriez avoir honte – vous représentez un meurtrier », a-t-il déclaré, selon la Treizième chaîne.

Le service de sécurité du Shin Bet a fait savoir le mois dernier que Nazmi Abu Bakr a avoué être celui qui a jeté la brique ayant tué le soldat lors du raid sur la Cisjordanie.

Il a été arrêté avec plusieurs autres personnes qui se seraient trouvées dans le bâtiment à ce moment-là, et a avoué plusieurs semaines plus tard, selon l’agence de sécurité.

Le soldat a été tué à l’aube du 12 mai, après que le bataillon de reconnaissance Golani a procédé à une série d’arrestations à Yabed.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...