Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Un pétrolier grec touché par un missile lancé par les Houthis au large du Yémen

Selon le CENTCOM, le navire M/T Wind avait accosté dernièrement en Russie et se dirigeait vers la Chine ; vers 1h00 du matin à Sanaa, un missile balistique anti-navire a été lancé

Des Yéménites déployant un drapeau palestinien géant alors qu'ils défilent à Sanaa, la capitale dirigée par les Houthis, en solidarité avec la population de Gaza, le 17 mai 2024. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)
Des Yéménites déployant un drapeau palestinien géant alors qu'ils défilent à Sanaa, la capitale dirigée par les Houthis, en solidarité avec la population de Gaza, le 17 mai 2024. (Crédit : Mohammed Huwais/AFP)

Un pétrolier grec a été touché par un missile lancé par les Houthis au large du Yémen, a affirmé samedi le Commandement central des États-Unis (CENTCOM).

« À environ une heure du matin [heure de Sanaa], les Houthis soutenus par l’Iran ont lancé un missile balistique anti-navire en mer Rouge, qui a touché le M/T Wind, un pétrolier battant pavillon panaméen, détenu et exploité par une compagnie grecque », a-t-il indiqué sur son compte X.

Selon le CENTCOM, le navire avait accosté dernièrement en Russie et se dirigeait vers la Chine.

L’attaque a provoqué une inondation, entraînant « une perte de propulsion et de pilotage », et un navire de la coalition mise en place par les États-Unis pour sécuriser la mer Rouge « a immédiatement répondu à l’appel de détresse du M/T Wind », a-t-il poursuivi.

Mais « aucune assistance n’a été nécessaire », car l’équipage a pu reprendre le contrôle et le navire a poursuivi sa route, selon le CENTCOM, qui a précisé qu’aucune victime n’avait été signalée.

L’attaque s’est produite au large de la ville yéménite de Mokha, avait rapporté plus tôt la société de sécurité britannique Ambrey.

L’agence de sécurité maritime britannique UKMTO avait également indiqué qu’un navire avait « subi de légers dégâts après avoir été touché par un projectile non identifié » à 98 miles nautiques au sud de la ville de Hodeidah, contrôlée par les Houthis.

Les Houthis ont mené depuis novembre des dizaines de frappes de drones et de missiles contre des navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, perturbant le commerce maritime mondial dans cette zone stratégique.

Alliés de l’Iran, ils disent agir en solidarité avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où Israël mène la guerre contre le Hamas après l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Face à ces attaques, les États-Unis, proche allié d’Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale pour protéger la navigation en mer Rouge et lancé en janvier, avec l’aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis, qui disent cibler aussi les navires américains et britanniques.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.