Un premier café accueillant les chiens ouvre ses portes en Arabie saoudite
Rechercher

Un premier café accueillant les chiens ouvre ses portes en Arabie saoudite

Le café "Barking Lot", qui a ouvert ses portes en juin, fait le bonheur des amoureux des animaux dans un pays où peu d'endroits extérieurs sont accessibles aux chiens

Des clients masqués avec leurs chiens au café "Barking Lot" dans la ville de Khobar, dans l'est du golfe saoudien, à 450 kilomètres à l'est de la capitale, le 25 septembre 2020. (FAYEZ NURELDINE / AFP)
Des clients masqués avec leurs chiens au café "Barking Lot" dans la ville de Khobar, dans l'est du golfe saoudien, à 450 kilomètres à l'est de la capitale, le 25 septembre 2020. (FAYEZ NURELDINE / AFP)

Les propriétaires de chiens en Arabie saoudite peuvent désormais savourer une tasse de café aux côtés de leur compagnon canin depuis l’ouverture d’un nouvel établissement autorisant les chiens, une première dans le royaume ultraconservateur. 

Le café « Barking Lot », qui a ouvert ses portes en juin dans la ville côtière de Khobar (est), fait le bonheur des amoureux des animaux dans un pays où peu d’endroits extérieurs sont accessibles aux chiens. 

Ceux-ci sont habituellement interdits dans les espaces publics et considérés comme impurs dans la religion islamique, contrairement aux chats. 

La police religieuse du royaume, naguère chargée de faire respecter la ségrégation sexuelle mais dont les pouvoirs ont été drastiquement réduits, avait interdit les promenades des chiens, arguant que les hommes profitaient de ces moments pour faire des avances aux femmes et importuner des familles.

Mais cette interdiction a été largement bafouée dans le pays et les animaux de compagnie se font toujours plus visibles dehors.

Un berger allemand devant des clients assis avec leurs chiens au café « Barking Lot » dans la ville de Khobar, dans l’est du golfe saoudien, à 450 kilomètres à l’est de la capitale, le 25 septembre 2020. (FAYEZ NURELDINE / AFP)

Des refuges pour animaux sont apparus dans plusieurs villes, et l’adoption d’animaux errants devenue plus populaire dans le royaume qui se modernise à certains niveaux dans le cadre du plan « Vision 2030 » du prince héritier Mohammed ben Salmane. 

Dalal Ahmed, la propriétaire koweïtienne du café, raconte avoir eu l’idée de ce café lors d’une précédente visite en Arabie saoudite. 

« Je suis venue en Arabie saoudite avec mon chien mais je ne pouvais pas me promener avec lui à la plage », explique-t-elle à l’AFP. 

« J’étais très triste et j’ai décidé d’aider en ouvrant un café pour les gens qui ont des chiens mais aussi ceux qui n’en n’ont pas. »

De jeunes hommes et femmes se retrouvent au café avec tout type de chiens, certains jouant alentours, d’autres assis sur les genoux de leurs maîtres ou attendant patiemment à leurs pieds au comptoir pendant la commande des boissons. 

Des clients masqués avec leurs chiens au café « Barking Lot » dans la ville de Khobar, dans l’est du golfe saoudien, à 450 kilomètres à l’est de la capitale, le 25 septembre 2020. (FAYEZ NURELDINE / AFP)

Le café offre un service de toilettage où les chiens sont lavés et séchés.

« Le concept de ce café est vraiment nouveau », commente Johara, une citoyenne saoudienne. « C’est un endroit différent où les chiens peuvent venir et retrouver d’autres chiens. »

Nawaf, un Saoudien qui visite le café pour la première fois, trouve l’établissement très « beau ».

« Je suis venu pour jouer avec les chiens, qui ont pour la première fois un café pour eux », dit-il.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...