Un prisonnier sécuritaire d’un hôpital psychiatrique tué par un autre détenu
Rechercher

Un prisonnier sécuritaire d’un hôpital psychiatrique tué par un autre détenu

La police a ouvert une enquête sur la mort de Hamad Salama après qu'il a été tué alors qu'il attendait de passer une évaluation dans un hôpital psychiatrique

Un prisonnier. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Un prisonnier. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Un Arabe israélien attendant d’être jugé pour avoir menacé de commettre une attaque terroriste a été tué vendredi lors d’une rixe avec un autre détenu à l’hôpital psychiatrique où il était détenu.

La police a ouvert une enquête sur la mort de Hamad Salaman, qui a été attaqué par un autre prisonnier au centre de soins psychiatriques Lev-Hasharon à Pardesia. Salama a été déclaré mort sur place par des soignants.

Aucun détail sur l’identité de l’agresseur ni sur les raisons de son geste a été donné.

Les deux hommes étaient détenus dans des unités proches du centre de soin alors qu’ils attendaient une évaluation psychiatrique, selon le site d’information Ynet.

Salama, un résident de Qalansuwa âgé de 24 ans du centre d’Israël, a été inculpé le mois dernier après avoir appelé un centre de régulation de la police en menaçant de mener une attaque terroriste.

« Je vais faire une attaque maintenant… et vous verrez après », a-t-il déclaré lors de l’appel téléphonique, selon des citations extraites du document d’inculpation publiées par Ynet.

Après que le régulateur a rappelé le numéro, Salama aurait répété la menace et il a dit qu’il allait attaquer le réacteur nucléaire à Dimona.

Des policiers ont ensuite été envoyés pour localiser Salama, qui a été retrouvé avec un couteau et a été arrêté. Il a été inculpé pour possession d’un couteau avec une lame supérieure à 19 centimètres et on lui a imposé de subir une évaluation psychiatrique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...