Un site d’information ultra-orthodoxe floute le visage de Merav Michaeli
Rechercher

Un site d’information ultra-orthodoxe floute le visage de Merav Michaeli

Dans l'illustration d'un article sur le nouveau gouvernement, le site Behadrei Haredim a, comme il est courant dans les publications 'haredi, censuré l'unique visage féminin

Un site d'information ultra-orthodoxe en Israël a flouté le visage de la seule femme sur une photo publiée le 7 juin 2021. (Capture d'écran de Behadrei Haredim via JTA)
Un site d'information ultra-orthodoxe en Israël a flouté le visage de la seule femme sur une photo publiée le 7 juin 2021. (Capture d'écran de Behadrei Haredim via JTA)

Une publication ultra-orthodoxe israélienne a publié lundi sur son site Internet une photo sur laquelle le visage de la dirigeante du Parti travailliste, Merav Michaeli, est flouté.

Behadrei Haredim n’a pas expliqué sa décision sur la photo, qui a été employée pour illustrer un article sur le nouveau gouvernement israélien, mais c’est sans doute parce que Michaeli est une femme.

Les publications ‘haredi ont flouté, photoshoppé ou carrément exclu les visages de femmes de leurs pages pendant des années.

L’exemple le plus célèbre aux États-Unis est celui de Der Zeitung, qui a retiré Hillary Clinton, alors secrétaire d’État, d’une photo prise dans la Situation Room le jour où les forces américaines ont assassiné Oussama Ben Laden en 2011.

(De gauche à droite) : le leader de Yisrael Beytenu Avigdor Liberman, le dirigeant de Yesh Atid Yair Lapid, le chef de Yamina Naftali Bennett, le responsable de Tikva Hadasha Gideon Saar, celui de Benny Gantz, le leader de Raam Mansour Abbas, la présidente du parti Travailliste Merav Michaeli et celui du Meretz, Nitzan Horowitz, lors d’une réunion à Tel Aviv, le 6 juin 2021. (Crédit : Raanan Cohen)

Les publications ont fait valoir que la décision d’exclure les femmes de leurs photos découle des règles de pudeur imposées aux femmes dans les communautés juives orthodoxes et affirment que leurs lecteurs n’achèteraient pas de publications montrant le visage des femmes. Cette politique a donné lieu à des campagnes visant à pousser les publications ultra-orthodoxes à imprimer des visages de femmes, mais peu d’entre elles ont modifié leur politique.

La dirigeante du Parti travailliste, Merav Michaeli, vote lors des primaires du parti le 1er février 2021. (Autorisation du Parti travailliste)

Michaeli devrait occuper le poste de ministre des Transports dans le nouveau gouvernement, qui devrait être formé la semaine prochaine.

La dirigeante du Parti travailliste – une militante de l’égalité des sexes et la seule femme à la tête d’un parti à la Knesset – est réputée pour son didactisme dans la lutte contre la nature genrée de l’hébreu en se référant aux Israéliens avec les pronoms masculins et féminins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...