Un soldat seul s’est presque retrouvé en prison pour un sandwich non-casher
Rechercher

Un soldat seul s’est presque retrouvé en prison pour un sandwich non-casher

Le soldat, originaire des Etats-Unis, a expliqué son erreur par sa méconnaissance des lois de la casheroute en vigueur à l'armée

Jelly sandwiches (photo credit: Ron Friedman/Times of Israel)
Jelly sandwiches (photo credit: Ron Friedman/Times of Israel)

Un soldat seul de Tsahal, qui est arrivé des États-Unis, a été condamné à 11 jours de prison militaire pour avoir mangé un sandwich non-casher pendant la formation de son unité.

Sa peine a été allégée à une révocation de son week-end d’ancienneté seulement après qu’une journaliste d’Israel radio, une militaire vétéran, Carmela Menashe, a appelé le Bureau du porte-parole de Tsahal pour obtenir une clarification sur l’incident.

Le soldat vit dans un kibboutz avec sa grand-mère, qui lui a donné les sandwichs. Il en a également proposé à certains de ses amis.

Lorsque le commandant de bataillon a appris que les sandwichs n’étaient pas casher, le soldat a été rapidement convoqué. Il a rapidement été jugé et condamné à la prison. Le soldat a, pour sa défense, expliqué qu’il n’était pas au courant des lois de casherout de l’armée.

Le bureau du Porte-parole de Tsahal a déclaré que les actes du soldat « sèment la discorde autour de ce qui est attendu d’un cadet en formation ; c’est la raison pour laquelle il a été jugé sévèrement. Néanmoins, après réexamen de la question, sa peine a été modifiée. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...