Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Une ado juive de 15 ans agressée à Sarcelles

Les faits se sont déroulés le 5 juin dernier jusque dans l'école Ozar Hatorah où la jeune fille aurait été battue. Une caméra de vidéo surveillance aurait capté l'agression

Photo d'illustration. Des enfants orthodoxes dans une école religieuse de Sarcelles, France. (Crédit : Serge Attal/Flash90)
Photo d'illustration. Des enfants orthodoxes dans une école religieuse de Sarcelles, France. (Crédit : Serge Attal/Flash90)

Selon Le Parisien, une adolescente juive âgée de 15 ans aurait été poursuivie jusque dans la cour de l’école Ozar Hatorah de Sarcelles où deux de ses assaillantes l’auraient agressées physiquement tandis que la troisième filmait la scène.

« Elle se rendait avec une amie à un concert qui avait lieu dans l’établissement, explique le quotidien, quand une altercation a éclaté. Sur le trottoir de l’avenue Charles-Péguy, trois adolescentes qu’elle ne connaissait pas l’abordent ».

« Des insultes fusent, continue Le Parisien. Elles la menacent de lui arracher les cheveux et les yeux et commencent à s’en prendre à elle. La jeune Sarcelloise prend la fuite et va se réfugier dans le collège-lycée Ozar-Hatorah. Malgré la présence d’un agent de sécurité, les trois autres adolescentes parviennent à entrer et s’en prennent à elle dans un endroit isolé. La victime prend des coups, se fait tirer les cheveux par deux des assaillantes tandis que la troisième filme la scène avec son téléphone portable. C’est finalement un enseignant, arrivé sur place quelques minutes plus tard, qui a mis fin aux violences ».

Une plainte a été déposée le 7 juin. Il a été fixé à la jeune fille un jour d’ITT. A ce stade, selon le parquet de Pontoise : « Le caractère antisémite [des insultes] n’est pas établi de manière certaine ».

Deux agressions ont déjà eu lieu au début de l’année 2018 à Sarcelles : début janvier une adolescente juive s’est fait entailler le visage par un agresseur non identifié en pleine rue dans la banlieue de Sarcelles.

Fin janvier, c’est un garçon de huit ans de confession juive qui portait une kippa qui a été frappé par deux jeunes à Sarcelles (Val-d’Oise), agression pour laquelle le parquet de Pontoise avait indiqué à l’AFP avoir « retenu le mobile antisémite ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.