Une association pour un mémorial de la Shoah à Lyon
Rechercher

Une association pour un mémorial de la Shoah à Lyon

En avril dernier, dans le quartier de Perrache, une stèle en hommage aux victimes de la rafle de la maison d’Izieu avait été inaugurée

La Maison d'Izieu, où 44 enfants et leurs 7 éducateurs ont été raflés en 1944. (Crédit : Wikipédia)
La Maison d'Izieu, où 44 enfants et leurs 7 éducateurs ont été raflés en 1944. (Crédit : Wikipédia)

Une association a été créée à Lyon, capitale de la résistance, pour qu’un mémorial de la Shoah soit construit dans la ville, a rapporté le journal Le Progrès.

Portés par Jean-Olivier Viout, procureur honoraire, l’association et son projet rassemblent des acteurs locaux, des représentants de rescapés juifs et non juifs, l’Amicale des déportés d’Auschwitz et des camps de Haute-Silésie, l’association des Fils et Filles de déportés juifs de France, le CRIF Auvergne-Rhône Alpes et des personnalités civiles.

Un appel a été lancé à tous ceux qui souhaitent contribuer à la création du monument. Présidé par l’avocat André Soulier, un comité de parrainage pour l’édification d’un Mémorial dans la ville a ainsi été fondé. Beate et Serge Klarsfleld l’ont déjà rejoint.

En avril dernier, dans le quartier de Perrache, une stèle sur laquelle est indiquée l’identité des 44 enfants et de leurs 7 éducateurs raflés en 1944 dans la maison d’Izieu a été inaugurée.

La police scientifique travaillant près de la plaque posée en mémoire des enfants et des adultes raflés à Izieu en avril 1944. La plaque a été vandalisée dans la nuit du 7 août 2017. (Crédit : AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES)

En 2017, une autre stèle en hommage à ces mêmes victimes avait été vandalisée. Elle se trouvait derrière le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation, musée qui traite de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale situé à Lyon.

Une plaque commémorative d’Anne Frank avait connu le même sort un peu plus tôt.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...