Une délégation high-tech israélienne en visite à Paris
Rechercher

Une délégation high-tech israélienne en visite à Paris

La visite de la délégation, qui a participé à des réunions à l'Elysée et à la mairie de Paris, a été axée sur la création du nouveau Centre d'innovation Margalit Startup City

Erel Margalit, fondateur de Jerusalem Venture Partners. (Autorisation Shahar Azran)
Erel Margalit, fondateur de Jerusalem Venture Partners. (Autorisation Shahar Azran)

Une délégation dirigée par l’entrepreneur et investisseur Erel Margalit et représentant le secteur high-tech israélien est arrivée le 1er août à Paris, pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Ses membres, douze dirigeants de sociétés détenues par le fonds international de capital-risque Jerusalem Venture Partners, dirigé par Margalit, et dont la plupart ont déjà une activité commerciale importante en France et en Europe (Earnix, AnyClip, Centrical, ThetaRay, Quali, Pyramid Analytics, Secret Double Octopus, Inshur, Rezilion, Morphisec, 1touch.io), ont participé à une série de rencontres de haut niveau à l’Elysée, au secrétariat d’État chargé du Numérique et à la mairie de Paris avec de hauts responsables de l’innovation et des responsables bancaires et financiers français – dont Alexis Zajdenweber, conseiller économie, finances, industrie d’Emmanuel Macron.

Selon le communiqué d’Erel Margalit, Zajdenweber a souligné que la France était « très intéressée à faire progresser la dimension mondiale de l’innovation dans la haute technologie et à devenir une plaque tournante internationale de l’innovation, similaire au modèle israélien de la ‘Startup Nation’ – une idée qui figure en tête de l’agenda du président Macron. L’ambition est de faire de la France non seulement un pays qui entretient les startups, mais un géant mondial qui produit des licornes ».

La délégation a également rencontré Pénélope Komitès, adjointe à Anne Hidalgo en charge de l’innovation et l’attractivité, qui a, au cours de la réunion, « affirmé que la municipalité de Paris était intéressée à promouvoir une coopération significative avec Israël dans le domaine de la technologie, en mettant l’accent sur les technologies alimentaires et agricoles ».

Le communiqué a ajouté que « la Ville de Paris faisait de grands efforts pour devenir un hub d’innovation pour les startups du monde entier et aimerait apprendre de l’expérience d’Erel Margalit sur la façon d’y parvenir ». Komitès et Margalit auraient convenu d’organiser une visite de la maire de Paris en Israël dès l’hiver 2021 afin qu’elle se familiarise avec l’écosystème local et que la coopération puisse s’élargir.

La visite de la délégation a été axée sur la création du nouveau Centre d’innovation Margalit Startup City à Paris, qui doit marquer « l’émergence de la capitale française en tant que centre international d’innovation et destination privilégiée pour l’expansion des entreprises israéliennes en Europe ».

Margalit a expliqué que le centre d’innovation abritera dans un premier temps 30 entreprises israéliennes, et que l’objectif est qu’il y ait à Paris 350 startups israéliennes d’ici trois à quatre ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...