Rechercher

Une enseignante soupçonnée de harcèlement sexuel sur une élève d’école spécialisée

L’enseignante, soupçonnée d’avoir envoyé des messages sexuellement explicites à son élève de 15 ans, a été placée en résidence surveillée

Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)

Une enseignante du nord d’Israël a été assignée à résidence, après son arrestation mardi. Elle est soupçonnée d’avoir harcelé sexuellement l’une de ses élèves, âgée de 15 ans.

La télévision israélienne a déclaré que l’enseignante, âgée de 37 ans, travaillait dans un centre d’éducation spécialisée, près de Haïfa.

Elle avait déjà fait l’objet d’une enquête, il y a deux mois, pour infractions sexuelles présumées impliquant l’étudiante.

Selon une correspondance WhatsApp rendue publique mercredi, l’enseignante a fait des commentaires sexuellement explicites à l’élève, en écrivant par exemple « Je suis folle de toi », citant le refrain d’une chanson du chanteur israélien Eyal Golan, lui-même soupçonné d’infractions sexuelles contre des mineurs.

Dans un autre échange, après que l’élève a apparemment envoyé un selfie à l’enseignante, cette dernière a écrit: « Non, envoie-moi ce dont nous avons parlé. »

L’étudiante a répondu qu’elle ne pouvait pas pour le moment, mais « le ferait plus tard ».

Selon des reportages télévisés, l’étudiante aurait été hospitalisée en unité psychiatrique suite à l’arrestation de l’enseignante.

La police a demandé au tribunal de retarder d’un jour la libération de l’enseignante afin de faire appel de la décision de libération pour une semaine d’assignation à résidence.

Les avocats de l’enseignante ont déclaré que leur cliente niait tout acte répréhensible.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...