Rechercher

Une expo dans une église norvégienne dit qu’Israël « crucifie » les Palestiniens

Le texte de l'exposition indique que les Palestiniens subissent des "crucifixions quotidiennes" ; colère de la communauté juive

La cathédrale de Bergen, en Norvège. (CC BY -SA Diego Delso/Wikimedia Commons)
La cathédrale de Bergen, en Norvège. (CC BY -SA Diego Delso/Wikimedia Commons)

Plusieurs groupes religieux en Norvège organisent une exposition de photos de Cisjordanie, qui sera présentée dans une cathédrale, et dont le texte indique que les Palestiniens subissent des « crucifixions quotidiennes ».

L’exposition, qui a suscité des protestations de la part de la communauté juive du pays et d’un groupe pro-israélien, s’inscrit dans le cadre de la Semaine des églises pour la paix en Palestine et en Israël, un événement annuel qui se déroule dans divers lieux en Norvège et qui, par le passé, a donné lieu à des appels au boycott d’Israël.

« La ‘Semaine des églises’ est problématique en raison de son caractère unilatéral et de la diabolisation d’une seule partie », a écrit Ervin Kohn, chef de la communauté juive d’Oslo, jeudi sur Facebook. « L’événement de cette année s’enfonce encore plus bas », a-t-il ajouté.

La description de l’exposition est « la plus problématique » car elle évoque une forme séculaire d’antisémitisme chrétien qui rend les Juifs responsables de la mort de Jésus, a-t-il ajouté.

La Cisjordanie bénéficie d’une « protection » divine, affirme le texte de l’exposition. « Ce n’est pas le moins important, cela devient clair lorsque nous regardons les gens. Ceux qui vivent avec des ‘crucifixions’ quotidiennes, mais qui restent quand même », peut-on lire dans le texte des organisateurs de l’exposition, qui a débuté le 9 septembre et qui se termine ce dimanche.

La Semaine des églises 2015 comportait une prière pour la chute de la barrière de sécurité d’Israël, que le prêtre qui a dirigé la prière a qualifié de « mur utilisé pour le meurtre ».

Le MIFF, un groupe pro-Israël en Norvège, a écrit dans un communiqué mercredi que, dans la description de l’exposition, organisée à la cathédrale de Bergen, une ville située à l’ouest d’Oslo, « les Palestiniens sont Jésus, et les Juifs sont les horribles criminels qui ont non seulement crucifié Jésus, mais qui le crucifient à nouveau. Tous les jours. »

Deux des groupes qui organisent l’événement, le Conseil inter-églises de l’Église de Norvège et l’Aide de l’Église norvégienne, n’ont pas répondu à une demande de commentaire de la Jewish Telegraphic Agency.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...