Une famille juive belge indique qu’un homme a tiré en direction de leur chambre
Rechercher

Une famille juive belge indique qu’un homme a tiré en direction de leur chambre

Un couple, dont le nom n'a pas été divulgué en raison des menaces dont il fait l'objet, affirme que les intimidations ont commencé quand des voisins ont appris qu'ils étaient juifs

Photo d'illustration : Un véhicule de la police à Bruxelles, en Belgique, le 8 avril 2016 (Crédit :AP/Geert Vanden Wijngaert)
Photo d'illustration : Un véhicule de la police à Bruxelles, en Belgique, le 8 avril 2016 (Crédit :AP/Geert Vanden Wijngaert)

Une famille juive de Belgique qui a reçu plusieurs menaces chez elle rapporte qu’une balle a visé leur chambre.

L’incident survenu le mois dernier à Marchienne-au-Pont, dans le sud de Bruxelles, a touché Eitan et Nicole, lesquels ont demandé l’anonymat dans les médias, a rapporté le quotidien La Nouvelle Gazette.

À trois heures du matin, un véhicule est passé devant leur maison, a reculé et tiré dans la maison, a déclaré Eitan.

« J’ai entendu une détonation, j’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu une Citroën noire conduite par un homme », a-t-il indiqué au quotidien. La voiture n’avait pas de plaque d’immatriculation. Le lendemain matin, Eitan a retrouvé une cartouche de balles là où le véhicule s’était arrêté.

Un mois plus tôt, Nicole avait rapporté au Sudpresse qu’un homme l’avait ciblée avec son arme en plein jour dans la rue.

Un homme barbu qui l’aurait agressée verbalement en septembre lui avait dit : « Je vais te mettre une balle dans la tête », avant de dégainer son arme, poursuit-elle. Son mari était alors intervenu et avait réussi à s’enfuir avec elle et leur fils, après quoi l’agresseur présumé s’était enfui.

Plus tôt dans l’année, le quotidien régional La Meuse publiait un article sur les nombreux cas de harcèlement dont le couple avait été victime. Ils vivent ici depuis deux ans et n’avaient jamais vécu cela auparavant, précisait le journal. Mais les intimidations ont commencé quand plusieurs voisins ont appris qu’ils étaient juifs, a indiqué Nicole.

Le couple né au Chili a signalé les événements à la police et à la Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...