Une femme aurait massé les pieds du Prince Andrew chez Epstein à New York
Rechercher

Une femme aurait massé les pieds du Prince Andrew chez Epstein à New York

L'écrivain Evgeny Morozov publie une correspondance de 2013 avec un agent littéraire dans laquelle ce dernier raconte avoir croisé le prince chez Jeffrey Epstein à New York

Le Prince Andrew, duc de York, quitte Crathie Kirk, après une messe du dimanche à Crathie, en Écosse, le 11 août 2019. (Crédit : Jane Barlow/PA via AP)
Le Prince Andrew, duc de York, quitte Crathie Kirk, après une messe du dimanche à Crathie, en Écosse, le 11 août 2019. (Crédit : Jane Barlow/PA via AP)

D’après de nouvelles informations, le Prince Andrew de Grande-Bretagne a été vu un jour se faire masser les pieds par une jeune femme russe dans la demeure new-yorkaise de Jeffrey Epstein — après que le Duc de York a nié être impliqué dans le réseau d’exploitation sexuelle présumé du milliardaire américain.

L’écrivain Evgeny Morozov, dans un article pour New Republic, a retranscrit un échange de-mails qu’il a eu avec l’influent agent littéraire John Brockman.

L’article, largement consacré à dénoncer Brockman pour ses liens avec Epstein, a cité l’agent qui informait Morozov que « la dernière fois que je me suis rendu dans la demeure [d’Epstein] (la plus grande résidence privée de New York), je suis entré et je l’ai découvert en survêtement avec un Britannique en costume et bretelles, ils se faisaient masser les pieds par deux jeunes femmes russes bien habillées… J’ai réalisé que celui qui se faisait masser par Irina était son altesse royale, le Prince Andrew, duc de York ».

Le Prince Andrew, troisième fils de la reine Elizabeth II, se dit « choqué » par les allégations d’abus sexuels entourant Epstein après la publication d’une vidéo semblant le montrer en 2010 chez le pédophile condamné.

Jeffrey Epstein à New York en 2005. (Neil Rasmus / Patrick McMullan via Getty Images / via JTA)

Les images diffusées par le Mail dimanche montreraient le prince dire au revoir de la main à une femme quittant la demeure new-yorkaise d’Epstein en 2010.

« Son Altesse royale condamne l’exploitation d’êtres humains, et les affirmations selon lesquelles il aurait cautionné, pris part ou encouragé de telles pratiques sont abjectes », a déclaré Buckingham Palace dans un communiqué cette semaine.

Epstein, 66 ans, s’est suicidé le 10 août dernier dans sa cellule alors qu’il attendait son procès pour trafic et complot sexuels.

Au fil des ans, le financier a fréquenté des hommes politiques, des personnalités mondaines et des célébrités, dont Bill Clinton et Donald Trump avant qu’il ne devienne président.

Virginia Giuffre — anciennement Virginia Roberts — l’une des victimes présumées d’Epstein, a témoigné en 2016 que, mineure, elle avait eu des relations sexuelles avec le Prince Andrew, une allégation maintes fois et vigoureusement réfutée par Buckingham Palace.

Le Prince Andrew a été le représentant spécial du Royaume-Uni pour le commerce et les investissements internationaux pendant 10 ans jusqu’en 2011, où il a démissionné à la suite de l’attention accrue portée sur ses relations avec Epstein et d’autres personnalités controversées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...