Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Une frappe israélienne fait deux morts près de Damas, selon les médias syriens

Il s'agit de la quatrième attaque attribuée à l'État juif en moins d'une semaine au lendemain de la destruction d'un drone iranien présumé dans l'espace aérien israélien

De la fumée s'élève après une frappe israélienne présumée près de Homs, en Syrie, le 1er avril 2023. (Capture d'écran/Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
De la fumée s'élève après une frappe israélienne présumée près de Homs, en Syrie, le 1er avril 2023. (Capture d'écran/Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Deux civils syriens ont été tués dans une frappe israélienne qui a eu lieu mardi, en tout début de matinée, aux abords de Damas, a rapporté l’agence de presse SANA, l’agence d’État.

C’est la quatrième attaque menée en Syrie à être attribuée à l’État juif en moins d’une semaine. Il y a 24 heures, l’armée de l’air israélienne avait abattu un drone un drone iranien présumé dans l’espace aérien israélien.

« À 0h15 (21h15 GMT lundi) l’ennemi israélien a mené une frappe aérienne (…) et l’attaque s’est soldée par la mort de deux civils », a indiqué SANA, citant une source militaire.

Les frappes israéliennes ont été lancées depuis le plateau du Golan, sous le contrôle israélien, et elles ont « visé des zones dans les environs de Damas et dans la région du sud », a poursuivi SANA, ajoutant que la défense aérienne syrienne avait intercepté « la plupart d’entre elles ».

SANA avait antérieurement annoncé « qu’une explosion a été entendue aux abords de Damas ».

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), « des missiles israéliens ont visé la zone de l’aéroport international de Damas, un complexe iranien près du secteur de Sayyidah Zeinab » et un autre lieu à al-Kiswah.

Au moins deux des missiles ont été interceptés, a ajouté l’OSDH, une organisation basée à Londres et qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie.

Selon le directeur de l’OSDH Rami Abdel Rahman, outre les deux civils, « un nombre indéterminé de combattants pro-iraniens ont également été tués ».

D’autres frappes dont la responsabilité a été attribuée en Israël, cette semaine, avaient visé des cibles proches de Damas et situées dans la province de Homs, dans le centre du pays.

L’une de ces attaques récentes avait fait cinq blessés, des soldats, et une autre en avait entraîné deux, avaient noté les médias syriens. L’aéroport international d’Alep a aussi été bombardé au cours des trente derniers jours, obligeant ce dernier à fermer temporairement ses pistes.

Selon certaines informations, cette série de frappes pourrait être liée à l’attentat terroriste à la bombe présumé qui aurait été commis par le Hezbollah à Megiddo, dans le nord d’Israël. Son auteur, selon les responsables, serait entré sur le territoire israélien en franchissant la clôture frontalière qui sépare l’État juif et le Liban à l’aide d’une échelle. L’attaque avait fait un blessé grave.

En règle générale, Tsahal ne commente pas ses attaques spécifiques en Syrie, mais les militaires ont reconnu avoir mené des centaines de frappes contre les groupes soutenus par l’Iran qui tentent de s’ancrer dans le pays depuis une décennie.

L’armée israélienne déclare également s’en prendre aux livraisons d’armes à destination de ces groupes, le Hezbollah à leur tête. Les frappes aériennes attribuées à l’État juif prennent aussi pour cible de manière répétée les systèmes de défense antiaériens syriens.

Un F-15 de l’armée de l’air décolle de la base aérienne Hatzerim dans le sud d’Israël, le 22 juin 2022. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Une source militaire a par ailleurs fait savoir lundi que l’Iran semblait être à l’origine du lancement d’un drone qui a été abattu alors qu’il volait dans l’espace aérien israélien cette semaine.

Cette interception est survenue peu de temps après l’annonce par les médias iraniens qu’un consultant de la République islamique qui avait été blessé lors d’un bombardement israélien en Syrie, ce week-end, avait finalement succombé à ses blessures. C’est le second consultant qui aurait perdu la vie dans cette frappe.

Dimanche, le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a averti l’Iran et le groupe libanais du Hezbollah, soutenu par la République islamique, qu’Israël ne tolérerait aucune initiative visant à porter atteinte au pays ou à ses citoyens.

« Nous ne permettrons pas aux Iraniens et au Hezbollah de nous porter atteinte, nous ne l’avons pas permis dans le passé, nous le permettons pas maintenant et nous ne le permettrons pas à l’avenir », a déclaré Gallant, qui a aussi accusé l’Iran de tenter de s’implanter le long des frontières d’Israël.

« Et quand ce sera nécessaire, nous les repousserons de Syrie pour les faire repartir là d’où ils viennent. C’est-à-dire en Iran », a ajouté le ministre de la Défense.

De son côté, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué lundi que « ces derniers jours, nous agissons hors de nos frontières contre des régimes qui soutiennent le terrorisme et qui complotent de nous détruire ».

Israël considère l’Iran comme son ennemi juré, citant la rhétorique hostile du pays, son soutien apporté à des groupes terroristes comme le Hezbollah et son programme nucléaire présumé. L’Iran, pour sa part, nie les accusations lancées par les pays occidentaux qui affirment que Téhéran cherche à fabriquer une arme nucléaire.

La semaine dernière également, la Grèce a annoncé l’arrestation de deux agents pakistanais qui programmaient de commettre un attentat contre un centre juif à Athènes. Israël a affirmé que l’Iran était commanditaire de cette attaque.

Par ailleurs, une rare explosion à la bombe a secoué Damas dimanche, sans faire de victime. Cette attaque à l’explosif, qui était dans une voiture, n’a pas été revendiquée.

L’AFP a participé à la rédaction de cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.