Une Juive noire américaine brûlée au visage par 4 hommes blancs
Rechercher

Une Juive noire américaine brûlée au visage par 4 hommes blancs

L'un des quatre hommes a pulvérisé de l'essence à briquet, avant d'allumer une flamme alors qu'Althea Bernstein était dans sa voiture

Althea Bernstein aurait été victime d'une attaque incendiaire alors qu'elle se trouvait dans sa voiture, le 24 juin 2020. (Capture écran/YouTube)
Althea Bernstein aurait été victime d'une attaque incendiaire alors qu'elle se trouvait dans sa voiture, le 24 juin 2020. (Capture écran/YouTube)

JTA – Une femme juive noire de Madison, dans le Wisconsin, a déclaré avoir été attaquée et brûlée au visage et dans le cou par quatre hommes blancs.

Selon CBS News, la police considère l’incident de mercredi comme un crime de haine.

Althea Bernstein rapporte que quelqu’un lui avait lancé une insulte raciale alors que sa voiture était arrêtée à un feu et que sa fenêtre était baissée. La jeune femme de 18 ans déclare avoir vu quatre hommes blancs. L’un d’eux a pulvérisé du liquide et jeté un briquet sur elle. Elle a été soignée à l’hôpital pour des brûlures au visage et au cou.

Michael Johnson, un porte-parole de la famille, a fait savoir qu’Althea Bernstein s’identifie comme « une Afro-Américaine biraciale », et que la famille « est culturellement juive ainsi qu’unitarienne ».

Lundi, le Comité juif américain a félicité, dans un tweet, la police et le FBI pour avoir ouvert une enquête pour crime de haine présumé.

Michael Johnson a indiqué dans une déclaration de la famille rapportée par CBS qu’ils étaient « attristés par ce qui est arrivé à Althea et par l’attaque gratuite à l’encontre de sa personne. En ce moment, notre famille demande à tout le monde de respecter notre vie privée alors qu’Althea se remet des brûlures sur son visage et son cou ».

Le maire de Madison, Satya Rhodes-Conway, a qualifié l’incident d' »horrifiant et absolument inacceptable », selon une télévision locale.

« Alors que nous en apprenons encore plus sur les détails, les informations actuelles suggèrent qu’il pourrait s’agir d’un crime prémédité visant les personnes de couleur, ce qui rend l’incident encore plus inquiétant », a dénoncé Mme Rhodes-Conway.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...