Une militante BDS arrêtée pour avoir porté un T-shirt appelant au boycott d’Israël
Rechercher

Une militante BDS arrêtée pour avoir porté un T-shirt appelant au boycott d’Israël

Les participants à la manifestation se sont rassemblés devant le commissariat pour soutenir la militante du BDS qui a été relâchée une heure plus tard

Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)
Manifestants appelant à boycotter Israël. Illustration. (Crédit : WikiCommons)

Le 6 mars dernier, à l’occasion d’une manifestation pour les droits de la Femme, une militante BDS a été arrêtée par la police.

Cette dernière portait un T-shirt appelant au boycott d’Israël, rapporte l’Humanité.

La femme, prénommée Hasna, a alors été emmenée au commissariat du 3e arrondissement de Paris.

Les participants à la manifestation se sont rassemblés devant le commissariat pour soutenir la militante du BDS qui a été relâchée une heure plus tard.

Lorsqu’elle est sortie du commissariat, les manifestants ont commencé a crié des slogans tels que « Vive la lutte des femmes palestiniennes ».

La militante a, quant à elle, été convoquée à se présenter le 14 mars au commissariat pour « provocation à la haine en raison de l’origine par écrit ».

Aujourd'hui, lors de la manifestation pour les droits des femmes, une militante a été arrêtée et conduite de force au…

Posted by Génération Palestine on Sunday, 6 March 2016

Lundi dernier, des activistes pro-palestiniens se sont à nouveau réunis devant la Fontaine des Innocents dans le 1er arrondissement de Paris.

Des dizaines de personnes étaient rassemblées avec des banderoles « Boycott de l’occupant israélien », rapporte le site Europalestine.

Europalestine est une organisation qui a pour but de « dénoncer sans relâche l’occupation des territoires palestiniens qui perdure depuis des décennies et qui menace gravement la paix dans le monde. »

Hasna, représentée par maitre Dominique Cochain, serait restée une trentaine de minutes dans le commissariat. Les suites données à cette affaire n’ont pas été divulguées pour le moment.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...