Une réalisatrice s’excuse après des propos sur la Shoah et les Juifs hassidiques
Rechercher

Une réalisatrice s’excuse après des propos sur la Shoah et les Juifs hassidiques

Heidi Ewing avait déclaré que les Juifs hassidiques “étaient fiers de leur identité, et la vaste majorité d’entre eux sont morts dans la Shoah”

Rachel Grady, à gauche, et  Heidi Ewing, les réalisatrices "One of Us". (Crédit : Netflix)
Rachel Grady, à gauche, et Heidi Ewing, les réalisatrices "One of Us". (Crédit : Netflix)

La réalisatrice d’un nouveau documentaire diffusé sur Netflix sur les Juifs hassidiques qui quittent leur communauté s’est excusée après avoir tenu des propos inexacts sur la Shoah concernant les ultra-orthodoxes.

Heidi Ewing, dans une interview accordée la semaine dernière à une émission de la chaîne américaine PBS, « The Charlie Rose Show », avait déclaré que la majorité des Juifs hassidiques d’Europe avaient été tués pendant la Shoah, en partie parce qu’ils avaient refusé de « s’intégrer ».

« Ils continuaient à porter leurs vêtements », avait dit Ewing, qui a coréalisé avec Rachel Grady « One of Us », à l’animateur, Jeff Glor.

« Ils étaient en quelque sorte fiers de leur identité, et la vaste majorité d’entre eux sont morts dans la Shoah. »

Les nazis s’en sont pourtant pris à tous les Juifs, y compris ceux qui s’étaient assimilés.

Ewing a publié un communiqué d’excuse sur son site internet, Loki Films.

« Je suis désolée que mes mots pendant ‘Charlie Rose’ aient blessé, et je voudrais préciser leur sens, a-t-elle dit. Les pertes dévastatrices que la communauté juive a subies des mains des nazis sont indicibles. Près de la population de la communauté juive mondiale a été détruire par les nazis et leurs collaborateurs, des communautés entières ont été détruites. »

« Pendant ce vaste génocide, les Juifs hassidiques ont subi des pertes disproportionnées durant la Shoah, en partie parce qu’ils étaient plus facilement identifiables et avaient par conséquent plus de difficultés à se cacher. Cela a été documenté par de nombreux historiens. Il a fallu un grand courage aux Juifs hassidiques de l’époque pour refuser de changer leur apparence et ressembler ainsi plus à la population européenne générale. Je n’ai que respect et admiration pour une personne qui choisit de vivre selon sa propre vérité », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...