Une start-up israélienne d’assurance cotée 1 milliard de dollars
Rechercher

Une start-up israélienne d’assurance cotée 1 milliard de dollars

La société californienne Next Insurance a levé 250 millions de dollars de Munich Re, devenant ainsi la dernière startup licorne de la Silicon Valley avec des racines israéliennes

Les fondateurs de Next, Nissim Tapiro et Alon Huri. (Autorisation)
Les fondateurs de Next, Nissim Tapiro et Alon Huri. (Autorisation)

Next Insurance, une start-up d’assurance basée dans la Silicon Valley et fondée par des entrepreneurs israéliens, a déclaré lundi qu’elle avait levé plus de 250 millions de dollars auprès de la Munich Reinsurance Company d’Allemagne, faisant grimper sa valeur à plus de 1 milliard de dollars.

La société agit comme une agence d’assurance en ligne, utilisant l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle pour fournir des polices d’assurance individualisées à ses clients.

Fondée par les Israéliens Nissim Tapiro, Guy Goldstein et Alon Huri en 2016, Next emploie 85 personnes en Israël et 115 aux Etats-Unis.

L’injection de 250 millions de dollars est la troisième phase de financement de l’entreprise, ce qui porte ses investissements totaux à plus de 380 millions de dollars.

Next se concentre sur la couverture d’assurance numérique des petites entreprises, y compris la responsabilité civile générale, la responsabilité professionnelle et l’indemnisation des accidentés du travail dans le secteur de l’automobile commerciale.

« Nous travaillons avec Munich Re depuis le début, et elle a été un excellent partenaire qui nous a aidés à croître et à développer notre activité », a déclaré Goldstein dans un communiqué.

Cette valorisation intervient alors qu’une autre licorne fondée en Israël, WeWork, s’est heurtée à des difficultés après que les investisseurs ont examiné de près sa valorisation gonflée de 47 milliards de dollars avant une introduction en bourse maintenant abandonnée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...