Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Une start-up israélienne s’attaque au cyberespace dans la jungle de la GenAI

Alors que son cofondateur est au front, Lasso Security lève 6 M de $ de fonds d'amorçage et ses employés collectent des dons pour équiper les soldats

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

L'équipe de la startup Lasso Security, basée à Tel Aviv. (Autorisation)
L'équipe de la startup Lasso Security, basée à Tel Aviv. (Autorisation)

Alors que l’un de ses fondateurs a été rappelé par l’armée israélienne pour combattre le groupe terroriste du Hamas, la startup Lasso Security, basée à Tel Aviv, est sortie de son « stealth mode » [état de discrétion pour protéger ses idées], armée d’un financement d’amorçage de 6 millions de dollars.

La startup israélienne a obtenu un financement d’amorçage mené par Entrée Capital, basée à Londres, avec la participation de Samsung Next, pour entrer sur le marché de la protection contre les menaces émanant du cyber-espace. Ce financement intervient à un moment où de plus en plus d’entreprises adoptent les technologies d’IA générative.

Lasso a confirmé qu’elle avait refusé le capital d’investissement de la branche capital-risque de Web Summit, après que son PDG sortant a accusé Israël de commettre des « crimes de guerre » dans sa réponse à l’attaque brutale du groupe terroriste du Hamas contre Israël.

Avec le récent buzz suscité par ChatGPT d’OpenAI, un modèle de langage dit « large » qui utilise l’apprentissage profond pour produire des textes semblables à ceux des humains, et le chatbot Bard de Google, une série de nouvelles applications et de nouveaux outils dans le domaine de l’IA ont vu le jour à un rythme soutenu. L’adoption rapide des nouvelles technologies GenAI et LLM par les entreprises expose leurs systèmes et appareils de réseau à de multiples menaces de sécurité, et notamment l’exposition des données.

Fondée en juillet par les entrepreneurs en série Elad Schulman, Ophir Dror et Yuval Abad, Lasso a développé une plateforme de sécurité pour aider les entreprises à opérer la transition vers la révolution technologique GenAI, tout en protégeant leurs données, leurs clients et leurs employés.

Selon la startup, sa plateforme apporte une protection méthodique de chaque point de données, commande et requête générés par les LLM, afin de permettre aux entreprises d’intégrer les technologies GenAI sans compromettre les données et la vie privée des utilisateurs, tout en les protégeant contre les menaces malveillantes.

Robots et intelligence artificielle (IA). Illustration. (Crédit : Phonlamai iStock by Getty Images)

« À partir de l’année prochaine, les organisations qui ne sont pas équipées de solutions dans le domaine de la gestion des risques liés à la GenAI seront impactées négativement », a déclaré le cofondateur et PDG de Lasso, Schulman. « Nous avons analysé de nombreux défis de sécurité liés au LLM et développé une solution globale qui comprend des mesures préventives et correctives. »

« Notre mission est de fournir aux entreprises des défenses solides pour protéger leurs systèmes, y compris ceux qui utilisent des technologies d’IA générative qui exploitent les LLM », a ajouté Schulman.

Lasso affirme que sa plateforme répond à de nombreuses menaces de cybersécurité LLM, sophistiquées et émergentes, telles que le vol de modèles, la génération de codes malveillants, l’injection rapide, l’empoisonnement des données et les attaques de la chaîne d’approvisionnement.

Un tiers des entreprises et des organisations utilisent déjà régulièrement l’IA générative pour au moins une de leurs activités, selon un récent rapport du géant du conseil McKinsey. En outre, 40 % de ceux qui ont indiqué avoir adopté l’IA au sein de leur organisation ont affirmé que leur entreprise prévoyait d’investir davantage dans les technologies d’IA générative, selon le même rapport.

Dror, cofondateur de Lasso, fait partie des plus de 300 000 réservistes qui ont été rappelés à l’armée israélienne à la suite des atrocités perpétrées le 7 octobre par le Hamas, qui ont tué environ 1 200 personnes, pour la plupart des civils. Le groupe terroriste soutenu par l’Iran a pris au moins 240 otages.

Au début de la guerre, le cofondateur, Dror, qui était au front, a réalisé que lui et d’autres soldats manquaient d’équipement de protection. Les employés de Lasso ont décidé de s’engager dans l’effort de guerre et ont collecté des fonds pour leur fournir de l’équipement de base. Constatant que les besoins étaient plus importants dans d’autres unités de l’armée, Lasso s’est associée à la Fondation Duvdevan et à l’Union nationale des étudiants israéliens et a créé un centre logistique au siège de l’entreprise à Tel Aviv.

Ensemble, ils ont récolté 1,5 million de dollars de dons, ce qui a permis de fournir plus de 800 paquets d’équipements de protection, de trousses de premiers secours, de médicaments et d’autres fournitures nécessaires à de nombreuses unités de l’armée israélienne, afin d’assurer la sécurité des soldats sur le terrain.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.