Une synagogue vandalisée pour la deuxième fois à Mexico
Rechercher

Une synagogue vandalisée pour la deuxième fois à Mexico

La pression pour influer sur le vote à l'UNESCO de la proposition niant les liens juifs à Jérusalem serait liée aux actes de vandalisme

Un graffiti antisémite (Crédit : CC BY-zeeweez, Flickr)
Un graffiti antisémite (Crédit : CC BY-zeeweez, Flickr)

Les vandales ont cassé des fenêtres en verre, fracassé le mobilier et peint des graffitis sur les murs de la synagogue Agudas Ajim de la ville de Mexico dans deux attaques distinctes.

Les auteurs du vandalisme ont utilisé de la peinture rouge couleur sang pour écrire le mot « perros », chiens en espagnol, et la lettre « A » pour anarchie, pendant les incidents de la semaine dernière.

L’acte de vandalisme a eu lieu après que les dirigeants juifs locaux ont lancé une campagne publique pour exhorter les représentants du gouvernement à ne pas voter en faveur d’une proposition de l’UNESCO qui nie les liens juifs avec les sites saints de Jérusalem.

Le Mexique a voté en faveur de la résolution et le combat était visiblement perdu. Cependant, le 17 octobre, le pays a changé son vote et s’est abstenu. Néanmoins, il a renvoyé son ambassadeur juif à l’UNESCO, André Roemer, car il avait protesté contre le ‘oui’ initial, selon un communiqué.

Un groupe organisé non identifié est soupçonné d’avoir perpétré les attaques de la synagogue, selon des responsables locaux de la sécurité juive qui était en état d’alerte de sécurité pendant les fêtes de Souccot dans le pays d’Amérique latine, a signalé Iton Gadol.

Le Mexique accueille quelque 50 000 Juifs, ce qui en fait le troisième foyer de la plus grande population juive d’Amérique latine après l’Argentine et le Brésil.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...