Une véliplanchiste israélienne décroche l’argent au championnat du monde
Rechercher

Une véliplanchiste israélienne décroche l’argent au championnat du monde

Katy Spychakov arrive deuxième chez les femmes lors de la compétition organisée au lac de Garde en Italie ; la première médaille israélienne dans la compétition depuis 2014

La véliplanchiste israélienne Katy Spychakov après avoir remporté la médaille d'argent au championnat du monde RS:X au lac de Garde en Italie, le 28 septembre 2019 (Capture écran via Kan)
La véliplanchiste israélienne Katy Spychakov après avoir remporté la médaille d'argent au championnat du monde RS:X au lac de Garde en Italie, le 28 septembre 2019 (Capture écran via Kan)

La véliplanchiste israélienne Katy Spychakov, âgée de 20 ans, a remporté l’argent au championnat du monde RS:X au lac de Garde en Italie.

D’après la chaîne publique Kan, ce résultat représente la première médaille israélienne dans la compétition internationale depuis 2014.

« Je suis vraiment heureuse. J’ai gagné beaucoup de points dans la lutte pour une place à Tokyo », a déclaré Katy Spychakov à Kan, faisant référence aux Jeux olympiques de 2020. « J’ai passé un été fantastique », a-t-elle ajouté.

L’année dernière, Katy Spychakov avait fini à la septième place au championnat d’Europe RS:X à Sopot, en Pologne.

L’épreuve femmes du Championnat du monde de planche à voile RS : X au lac de Garde en Italie, le 28 septembre 2019 (Capture écran / YouTube)

Samedi, Katy Spychakov était arrivée derrière la Chinoise Yunxiu Lu et devant la Néerlandaise Lilian De Geus, qui a décroché la médaille de bronze.

Le meilleur Israélien, Tom Reuveny, s’est classé 8e.

La performance de la véliplanchiste survient après la déconvenue d’une autre athlète israélienne, la coureuse Lonah Chemtai Salpeter, qui s’est effondrée samedi lors du marathon des championnats du monde d’athlétisme à Doha, au Qatar. Elle a dû abandonner.

Lonah Chemtai Salpeter était considérée comme l’une des favorites de la course, mais a dû abandonner au 32e kilomètre, alors qu’elle était en cinquième position, en raison d’une chaleur étouffante.

La marathonienne israélienne Lonah Chemtai Salpeter participe au marathon féminin au Championnat du monde d’athlétisme à Doha, au Qatar, le 28 septembre 2019. (AP Photo/Martin Meissner)

Des 68 athlètes en lice, 23 n’ont pas pu franchir la ligne d’arrivée, d’après la Fédération internationale d’athlétisme.

Vendredi, les organisateurs avaient indiqué aux athlètes que la course aurait bien lieu malgré une chaleur atteignant les 30-32,7°C et un taux d’humidité de 73 %. La lettre adressée aux coureurs précisait que le personnel médical se préparait à ces conditions difficiles. Le marathon et d’autres courses d’endurance se sont tenus tard le soir pour minimiser l’exposition à la chaleur.

Luke Tress a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...