USA : Kushner n’a jamais dit à Abbas qu’un gel des constructions renverserait Netanyahu
Rechercher

USA : Kushner n’a jamais dit à Abbas qu’un gel des constructions renverserait Netanyahu

Un haut responsable de la Maison Blanche a indiqué que l'article d'Al-Hayat était “insensé” et que de tels propos “n'ont jamais été tenus”

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, avec Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, à Ramallah, le 21 juin 2017. (Crédit : bureau de presse de l'AP)
Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, avec Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, à Ramallah, le 21 juin 2017. (Crédit : bureau de presse de l'AP)

WASHINGTON — un haut responsable de la Maison Blanche a démenti samedi avec véhémence des informations publiées ce même jour, affirmant que la délégation américaine chargée de la relance des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens aurait indiqué au président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas qu’un gel de la construction dans les implantations de Cisjordanie était impossible, et qu’il entraînerait le renversement du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« C’est insensé », a indiqué un haut responsable de l’administration au Times of Israël. « Ces propos n’ont jamais été tenus. »

Le journal pan-arabe Al-Hayat avait annoncé samedi que l’équipe du président américain Donald Trump, dirigée par Jared Kushner, avait dit à Abbas lors d’une réunion organisée jeudi à Ramallah qu’un moratoire sur la construction dans les implantations israéliennes ne pouvait être une condition préalable à la reprise des négociations de paix, et que ces constructions continueraient.

Kushner, qui est également le gendre de Trump, était accompagné de l’envoyé pour la paix Jason Greenblatt, et de la Conseillère à la sécurité nationale en charge de la stratégie Dina Powell. Il a rencontré Abbas jeudi, dans le cadre d’un déplacement dans la région qui a pour objectif d’essayer de relancer les pourparlers de paix, qualifiés par Trump lui-même de « haute priorité » pour son administration.

La Dixième chaîne a annoncé samedi soir que les Palestiniens ont pour leur part clairement dit aux Américains qu’ils n’avaient pas l’intention de mettre un terme au versement des salaires aux terroristes palestiniens détenus en Israël. Cette information elle aussi a été démentie par des sources américaines, qui ont précisé que le sujet n’avait pas été abordé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...