Vente aux enchères du passeport utilisé par Wallenberg pour sauver des Juifs durant la Shoah
Rechercher

Vente aux enchères du passeport utilisé par Wallenberg pour sauver des Juifs durant la Shoah

La mise à prix du faux permis émis par l'ambassade suédoise à Bucarest au mois de septembre 1944 est fixée à 8 000 dollars

Des photos du diplomate suédois Raoul Wallenberg qui sauva des milliers de Juifs hongrois, le 3 août 2012 au Mémorial de l'Holocauste à Budapest (Crédit : AFP/Archives Attila Kisbenedek)
Des photos du diplomate suédois Raoul Wallenberg qui sauva des milliers de Juifs hongrois, le 3 août 2012 au Mémorial de l'Holocauste à Budapest (Crédit : AFP/Archives Attila Kisbenedek)

Un rare passeport de Raoul Wallenberg — l’homme qui a sauvé des dizaines de milliers de Juifs de la déportation et des chambres à gaz dans la Hongrie occupée par les nazis – devrait être présenté aux enchères jeudi à Los Angeles.

Ce passeport, émis à Budapest en septembre 1944, est un document « de protection ». Il s’agissait d’une fausse autorisation, souvent acceptée comme authentique par les autorités allemandes et hongroises, qui autorisait son détenteur à affirmer qu’il était ressortissant suédois en attente d’un retour dans son pays.

Les individus dotés de ce type de passeports étaient traités comme des Suédois et ne portaient pas d’étoiles juives jaunes.

Le document sera mis à prix à 8 000 dollars, a annoncé dans un communiqué la société de vente aux enchères Nate D. Sanders Auctions.

Wallenberg, qui avait été arrêté en 1945 et qui n’avait jamais été revu, était un diplomate suédois qui parlait hongrois et qui aurait sauvé des dizaines de milliers de Juifs.

Le passeport mis aux enchères avait été émis par l’ambassade de Suède à Bucarest, où Wallenberg était envoyé spécial.

C’est au mois d’octobre dernier qu’a été officiellement prononcé le décès de Wallenberg — qui serait mort dans une prison soviétique peu après la guerre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...