Vingt-mille logements créés dans les implantations en 10 ans
Rechercher

Vingt-mille logements créés dans les implantations en 10 ans

Selon La Paix maintenant, 70 % des logements autorisés se trouvent dans des implantations qui sembleraient vouées à l'évacuation si la solution à deux Etats était appliquée

Construction dans l'implantation d'Ariel, le 17 janvier 2014. (Flash 90)
Construction dans l'implantation d'Ariel, le 17 janvier 2014. (Flash 90)

Israël a lancé la construction de près de 20 000 logements dans les implantations en Cisjordanie au cours des dix années passées de gouvernement de Benjamin Netanyahu, a rapporté la Paix maintenant mardi.

Le rapport de l’organisation israélienne opposée aux implantations souligne combien la poursuite de ces activités complique selon elle la recherche d’une solution au conflit israélo-palestinien.

Le rapport est publié au moment où M. Netanyahu est en bonne voie pour entamer un cinquième mandat après sa victoire aux législatives, et où l’administration américaine se prépare à communiquer le plan de règlement du conflit auquel elle travaille depuis des mois. L’une des grandes inconnues du plan réside dans son approche des implantations.

Une grande partie de la communauté internationale pense que les implantations font obstacle à la paix, et en particulier à la création d’un Etat palestinien coexistant avec Israël, solution dite à deux Etats et préférence d’une grande partie de la communauté internationale.

L’administration Trump, qui a manifesté un soutien sans faille à M. Netanyahu, s’est montrée très conciliante vis-à-vis des implantations.

Pour rallier les électeurs de droite, M. Netanyahu avait dit son intention de commencer à annexer la Cisjordanie s’il était reconduit à son poste après les législatives du 9 avril, et le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo avait refusé de dire si les Etats-Unis s’opposeraient à une telle annexion.

Depuis 2009, Israël a lancé les chantiers pour 19 346 logements en Cisjordanie, indique le rapport de la Paix maintenant. Parmi eux, 70 % se trouvent dans des implantations qui sembleraient vouées à l’évacuation si la solution à deux Etats était appliquée, dit l’ONG.

Dans l’hypothèse d’une solution à deux Etats, quelque 150 000 Israéliens devraient être délogés en l’état actuel, a dit à l’AFP une porte-parole de la Paix maintenant, Hagit Ofran. Un scénario quasiment inconcevable au vue des réalités politiques israéliennes.

La Paix maintenant, se fondant sur les photos aériennes, a dénombré en 2018 des ouvertures de chantier pour 2 100 logements, 9 % de plus que la moyenne annuelle depuis 2009. Elle en avait compté 2 783 en 2017.

Sous M. Netanyahu, Israël a alloué aux implantations plus de 10 milliards de shekels (2,8 milliards de dollars) en budgets spécifiques, c’est-à-dire ne comprenant pas la sécurité par exemple, dit la Paix maintenant.

Entre la Cisjordanie et Jérusalem-Est, environ 630 000 Israéliens vivent aux côtés de trois millions de Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...