Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Washington annonce avoir mené de nouvelles frappes contre les Houthis du Yémen

La chaîne de télévision des Houthis, Al-Masirah, avait rapporté samedi soir trois frappes dans le secteur d'al-Salif, près d'Hodeida

Photo d'illustration : Cette image fournie par l'US Navy montre un avion lancé depuis l'USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) lors d'opérations de vol en mer Rouge, le 22 janvier 2024. (Crédit : Kaitlin Watt/US Navy via AP)
Photo d'illustration : Cette image fournie par l'US Navy montre un avion lancé depuis l'USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) lors d'opérations de vol en mer Rouge, le 22 janvier 2024. (Crédit : Kaitlin Watt/US Navy via AP)

Les Etats-Unis ont annoncé dimanche avoir mené la veille de nouvelles frappes contre des positions des Houthis du Yémen, qui étaient sur le point, selon Washington, de s’en prendre à des navires en mer Rouge.

« Le 10 février, entre 16H00 et 17H00 heure de Sanaa, (les forces américaines) ont mené avec succès des frappes d’auto-défense », a déclaré dans un communiqué le commandement militaire des Etats-Unis pour le Moyen-Orient, Centcom.

Celles-ci ont eu lieu au nord de la ville portuaire d’Hodeida, dans l’ouest du Yémen, et ont visé deux drones de surface navals ainsi que trois systèmes mobiles de missiles antinavire « qui s’apprêtaient à être lancés contre des navires en mer Rouge », précise le communiqué.

« Centcom a identifié ces missiles dans des zones du Yémen contrôlées par les Houthis et a déterminé qu’ils présentaient une menace imminente aux navires de l’US Navy et aux navires marchands dans la région. »

La chaîne de télévision des Houthis, Al-Masirah, avait rapporté samedi soir trois frappes dans le secteur d’al-Salif, près d’Hodeida. Un journaliste de l’AFP présent dans la zone a entendu plusieurs fortes explosions.

Depuis le 19 novembre, les Houthis disent viser les navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden qu’ils estiment liés à Israël, en « solidarité » avec les Hamas dans la bande de Gaza.

Leurs attaques ont contraint de nombreux armateurs à suspendre le passage par cette zone où transite 12 % du commerce mondial.

Premier allié d’Israël, Washington, qui a annoncé désigner les Houthis à nouveau comme une entité terroriste, a mis en place en décembre une coalition multinationale afin de « protéger » le trafic maritime.

Cette coalition n’ayant pas permis jusque-là un arrêt des attaques, les forces américaines et britanniques ont mené plusieurs frappes sur le Yémen depuis mi-janvier.

Les Houthis contrôlent une bonne partie du Yémen, après près d’une décennie de guerre dans ce pays pauvre de la péninsule arabique confronté à une grave crise humanitaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.