Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Washington présente à Jérusalem des documents originaux du procès de John Demjanjuk

Ces documents, tels la carte de SS de l'ex-gardien de camp nazi, ont été utilisés lors des procès intentés contre lui en Israël, aux États-Unis et en Allemagne

John Demjanjuk crie son innocence alors qu'il est conduit devant le banc du juge d'un tribunal de Jérusalem, le 18 avril 1988. (Crédit : AP Photo/Max Nash)
John Demjanjuk crie son innocence alors qu'il est conduit devant le banc du juge d'un tribunal de Jérusalem, le 18 avril 1988. (Crédit : AP Photo/Max Nash)

Le ministère américain de la Justice a remis à Israël des documents originaux utilisés dans trois pays à l’occasion des procès intentés contre John Demjanjuk, l’ex-gardien nazi du camp de Treblinka surnommé « Ivan le Terrible », qui a été condamné avant d’être acquitté par Israël.

Ces documents, parmi lesquels se trouvent la carte de SS de Demjanjuk, ont été remis aux autorités israéliennes à l’occasion d’une cérémonie officielle, la semaine passée, de la main d’Eli Rosenbaum, ex-directeur du Service des enquêtes spéciales du ministère de la Justice, qui s’est consacré à l’identification et à l’extradition des criminels de guerre nazis. A ce poste, Rosenbaum a participé au procès intenté par la justice américaine contre Demjanjuk, et qui a conduit à sa déchéance de nationalité et à son extradition.

Rosenbaum, qui est actuellement directeur de la stratégie et des droits de l’Homme au ministère de la Justice, a déclaré que le retour de ces documents permettait de « tourner une page », a rapporté le site d’information Ynet.

Né en Ukraine, Demjanjuk a été extradé par les États-Unis vers Israël en 1986 afin d’y être jugé pour ses activités dans le camp de la mort de Treblinka. Deux ans plus tard, il a été reconnu coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité et condamné à mort par pendaison.

À l’époque, l’accusation israélienne avait utilisé les documents prêtés par les États-Unis.

En 1993, la Cour Suprême israélienne avait statué à l’unanimité que Demjanjuk n’était pas « Ivan le Terrible », annulant le verdict de 1988 et le renvoyant aux États-Unis après avoir reçu la preuve qu’un autre Ukrainien était le garde nazi activement recherché.

Les documents ont ensuite été envoyés aux États-Unis, où les procureurs ont tenté d’obtenir la révocation de sa nationalité. Il a finalement été expulsé vers l’Allemagne en 2009.

John Demjanjuk, né en Ukraine, vêtu d’un costume marron et d’une chemise blanche à col ouvert, est escorté par des policiers israéliens à son arrivée à l’aéroport de Tel-Aviv, le 28 février 1986, à la suite de son extradition des États-Unis vers Israël. (Crédit : AP Photo)

Demjanjuk a été condamné en Allemagne pour son rôle de gardien au camp de la mort de Sobibor, dans le cadre d’un précédent juridique qui a fait de lui l’un des visages les plus connus des procès intentés contre d’anciens nazis.

Dans le cadre de ce procès, les documents avaient été envoyés aux autorités allemandes.

Il a été reconnu coupable en mai 2011 de complicité dans le meurtre de
28 000 Juifs au camp de la mort de Sobibor et condamné à cinq ans de prison.

Demjanjuk a été remis en liberté dans l’attente de l’examen d’un appel et est décédé en 2012 avant d’avoir été entendu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.