YaHadout HaTorah : Netanyahu doit rappeler Liberman à l’ordre sur le Shabbat
Rechercher

YaHadout HaTorah : Netanyahu doit rappeler Liberman à l’ordre sur le Shabbat

Le parti ultra-orthodoxe a indiqué que la visite effectuée par le ministre de la Défense dans une zone commerciale lors du Shabbat "attise les tensions de manière agressive"

Les partis YaHadout HaTorah et Shas lors d'une réunion d'urgence à la Knesset concernant la décision prise par la Cour suprême sur l'exemption des ultra-orthodoxes du service militaire obligatoire, le 13 septembre 2017. (Crédit : Flash90)
Les partis YaHadout HaTorah et Shas lors d'une réunion d'urgence à la Knesset concernant la décision prise par la Cour suprême sur l'exemption des ultra-orthodoxes du service militaire obligatoire, le 13 septembre 2017. (Crédit : Flash90)

Les membres du parti ultra-orthodoxe YaHadout HaTorah ont appelé dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahu à prendre des mesures contre Avigdor Liberman après que le ministre de la Défense a apporté son soutien aux commerces ouverts pendant le Shabbat.

Samedi, Liberman s’est rendu dans une zone commerciale ouverte dans la ville d’Ashdod, dans le sud du pays, et y a pris son café matinal pour afficher sa réticence face aux lois qui déterminent dorénavant la fermeture des magasins le samedi. Dans la journée, des milliers de résidents d’Ashdod ont protesté contre la fermeture des commerces dans la ville lors du Shabbat, qualifiant cette décision de coercition religieuse.

« Un haut ministre du gouvernement et membre de la coalition a décidé d’attiser les tensions de manière agressive au beau milieu du Shabbat et s’est livré à des provocations contre d’importantes communautés et contre le caractère sacré du Shabbat, espérant obtenir des gains politiques de cet attisement des tensions entre différents groupes tout en creusant davantage les clivages au sein de la société israélienne », a fait savoir la formation YaHadout HaTorah dimanche dans une déclaration tranchante.

« Notre parti demande à Netanyahu de rappeler immédiatement à l’ordre le ministre de la Défense qui approfondit les divisions tout en portant publiquement atteinte au caractère sacré du Shabbat », a ajouté le parti ultra-orthodoxe ashkénaze.

Ces propos sont survenus après que le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, leader du parti ultra-orthodoxe séfarade Shas, a publiquement critiqué Liberman samedi, laissant entendre que la coopération tant au niveau individuel qu’au niveau de son parti et de celui de Liberman pourrait cesser.

« J’en ai fini avec Liberman », aurait dit Deri à de proches collaborateurs samedi soir. « Liberman a piétiné le Shabbat et franchi toutes les limites. Il y a des choses qui vont bien au-delà de l’amitié personnelle. »

Les médias religieux ont également dénoncé la visite de Liberman à Ashdod, se concentrant sur sa violation de la loi juive relative au Shabbat et à sa décision d’interdire au grand rabbin israélien séfarade et à deux autres éminents religieux de participer aux cérémonies militaires après que ces derniers se sont exprimés contre l’intégration des femmes dans les unités de combat.

Des manifestants protestent à Ashdod contre la fermeture d’entreprises dans la ville le jour du Shabbat, le 20 janvier 2018. (Flash90)

Les journaux ultra-orthodoxes ont consacré leurs unes dimanche à la question. Le quotidien HaModia a qualifié la visite de Liberman « d’incendiaire et blessante », tandis que HaMevaser a évoqué une « grave provocation », ajoutant que Liberman avait « encouragé les contrevenants à la loi et les profanateurs du Shabbat » en utilisant des véhicules et un personnel fournis grâce aux fonds publics.

Cette manifestation à Ashdod est survenue une semaine après l’adoption d’une loi à la Knesset octroyant au ministre de l’Intérieur le pouvoir d’annuler les décrets municipaux qui autorisent l’ouverture des petits commerces le jour du Shabbat. Les critiques de la loi ont dénoncé ce décret religieux tandis que ses partisans ont expliqué qu’il était nécessaire pour maintenir le statu-quo de longue haleine en Israël concernant les entreprises qui travaillent lors du Shabbat.

Le parti de Liberman, Yisrael Beytenu, dont les partisans incluent un grand nombre d’Israéliens laïcs originaires de l’ancienne Union soviétique, s’étaient opposés à cette loi et ce bien que la formation appartient à la coalition.

« Ceux qui disent que la loi sur les petits commerces ne changera rien ont tort et ils induisent volontairement en erreur. Cette législation va créer une division plus importante encore dans la nation », aurait dit Liberman lors de sa visite à Ashdod, selon la chaîne Hadashot.

« Autant je respecte ceux qui se rendent à la synagogue lors du Shabbat, autant je leur demande de respecter ceux qui vont se payer un café ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...