Rechercher

Yémen: le Sénat américain vote contre la suspension de ventes d’armes au Bahreïn

Bob Corker et Bob Menendez, ont justifié leur rejet en expliquant que cette suspension serait mal ciblée contre le Bahreïn, précieux allié des Etats-Unis dans le Golfe

Le sénateur Bob Corker (Républicain-Tennessee), président de la Commission sénatoriale des relations étrangères lors d'une réunion de la Commission sénatoriale des relations étrangères au Capitole à Washington, DC, le 16 février 2017. (AFP/Zach Gibson)
Le sénateur Bob Corker (Républicain-Tennessee), président de la Commission sénatoriale des relations étrangères lors d'une réunion de la Commission sénatoriale des relations étrangères au Capitole à Washington, DC, le 16 février 2017. (AFP/Zach Gibson)

Les sénateurs américains ont rejeté jeudi une résolution qui cherchait à bloquer 300 millions de dollars de ventes d’armes au Bahreïn à cause de son implication dans le guerre au Yémen.

Les élus ont justifié ce rejet par l’importance stratégique et militaire du petit royaume, allié des Etats-Unis.

Fervent critique de la guerre au Yémen, le sénateur libertarien Rand Paul avait proposé cette initiative, qui a finalement été rejetée par 77 voix contre 21.

Rand Paul a dénoncé la participation du Bahreïn dans la coalition militaire menée par l’Arabie saoudite au Yémen.

Le sénateur Rand Paul (Crédit : Wikimédia/Gage Skidmore )

« Je dis simplement que nous devons bloquer une vente d’armes pour signaler que nous n’allons plus tolérer la guerre au Yémen, que nous n’allons plus vendre d’armes à des pays qui combattent dans cette guerre au Yémen, que cette guerre doit cesser », a-t-il déclaré au Sénat. Il a plus tard déploré l’échec de sa résolution.

Plusieurs influents sénateurs, dont les chefs républicain et démocrate de la puissante commission des Affaires étrangères, Bob Corker et Bob Menendez, ont justifié leur rejet en expliquant que cette suspension serait mal ciblée contre le Bahreïn, précieux allié des Etats-Unis dans le Golfe qui abrite la Ve Flotte de la marine américaine et près de 7 800 militaires américains.

Senator Robert Menendez (D-NJ) (photo credit: CCBY Glyn Lowe Photoworks, flickr)
Sénateur Robert Menendez (D-NJ) (CC BY-Glyn Lowe Photoworks, flickr)

« Sa volonté d’abriter nos forces navales place en outre le Bahreïn face à un risque plus élevée d’attaques de la part de l’Iran et de groupes terroristes qui veulent frapper les Etats-Unis », a déclaré le sénateur démocrate Bob Menendez.

Ce dernier soutient en revanche la suspension d’une vente d’armes à l’Arabie saoudite, également défendue par Rand Paul.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...