D’importants moyens de protection de le population juive de Belgique avaient déjà été mis en place après l’attentat au Musée Juif de Belgique de mai 2014.

Ces mesures de sécurité consistaient notamment en une présence militaire importante sur les localités à forte fréquentation de la communauté juive : institutions, synagogues, musées et établissements scolaires.

Afin d’aider cette présence humaine efficace, des mesures de sécurité techniques vont cette fois être mises en place.

Cette protection technique consiste à installer des caméras de surveillance et des portes sécurisées, rapporte le quotidien Metro.

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon explique « que tant que le conflit au Moyen-Orient ne sera pas résolu, il y aura toujours une menace spécifique ».

L’objectif sur le long terme serait de diminuer la présence militaire au profit d’une protection matérielle.