Des centaines de personnes ont participé mercredi aux funérailles du Pr. Reuven Feuerstein, pédagogue israélien reconnu dans le monde entier pour ses travaux sur les enfants atteints de trouble mentaux, décédé mardi à l’âge de 92 ans.

Né en Roumanie, cet éducateur a immigré en Palestine mandataire en 1944, avant de travailler en Suisse aux côtés du psychologue Jean Piaget puis d’obtenir en 1970 un doctorat en psychologie du développement à la Sorbonne à Paris.

En 1993, il a pris la direction du Centre international pour le développement du potentiel d’apprentissage (ICELP), destiné à l’évaluation et à l’éducation des jeunes présentant des retards intellectuels.

Le Pr Feuerstein a créé une méthode reposant sur le principe de « modifiabilité » du comportement, remettant en question le déterminisme des retards cognitifs des personnes handicapés.

Il a ensuite fondé 90 centres de formation sur ce modèle dans 40 pays.

Il s’est occupé d’enfants rescapés de la Shoah en Europe après la Seconde guerre mondiale et a créé une école au Rwanda en 2008 pour les enfants rescapés du génocide.

Il a reçu de nombreux prix dans le monde entier et enseignait la psychologie éducative dans plusieurs universités en Israël et aux Etats-Unis.