Goasguen : Le vote de la résolution de l’UNESCO déshonore la France
Rechercher

Goasguen : Le vote de la résolution de l’UNESCO déshonore la France

"La France s’est déshonorée en participant à une opération de négationnisme culturel", a déclaré le député

Claude Goasguen, député maire du XVIe arrondissement de Paris, le 28 avril 2008. (Crédit : capture d'écran LCP)
Claude Goasguen, député maire du XVIe arrondissement de Paris, le 28 avril 2008. (Crédit : capture d'écran LCP)

Lors des questions au gouvernement, le député Les Républicains, Claude Goasguen, s’est adressé au ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, concernant le vote de la France de la résolution de l’UNESCO qui revient sur le statut du mont du Temple et de ses alentours comme lieux saints exclusivement musulmans.

Claude Goasguen a ainsi demandé au ministre « d’expliquer l’inexplicable ».

« Ainsi depuis le 16 avril, le mont du Temple à Jérusalem et d’autres édifices juifs situés également à Jérusalem doivent être considérés comme des lieux saints exclusivement musulmans », a-t-il souligné.

« De quel droit l’UNESCO qui est chargée de la culture décide-t-elle de modifier l’Histoire ? De quel droit l’UNESCO s’arroge-t-elle le droit de prendre une décision politique qui ne peut d’ailleurs qu’envenimer les tensions locales, et de ce point de vue se substitue au Conseil de Sécurité de l’ONU ? », questionne le député.

Pour Claude Goasguen, en votant cette résolution, la France s’est déshonorée.

Il rejoint ainsi les propos de Meyer Habib, député de la 8e circonscription des français à l’étranger, qui dans une lettre adressée au président de la République a demandé « Comment notre pays, si conscient de l’importance de l’Histoire dans la formation d’une nation, a-t-il pu se solidariser avec une entreprise visant à arracher le peuple juif à ses racines et à remettre en question plus de trois mille ans de présence et d’histoire juives – et primo-chrétienne ! – à Jérusalem ? »

Dans son intervention devant l’Assemblée nationale, Claude Goasguen souligne « qu’en votant cette résolution, monsieur le ministre, vous avez rompu avec toutes les traditions historiques de la France. »

« La France s’est déshonorée, elle s’est déshonorée en participant à une opération de négationnisme culturel qui n’implique pas seulement Israël mais l’ensemble de l’humanité », a tenu à rappeler le député avant de conclure que « par votre vote, la France a promut l’intolérance, nous ne l’accepterons pas, je souhaite que le gouvernement dans les plus brefs délais puisse rectifier ce vote qui nous a déshonoré. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...