Une conférence de paix internationale qui devait se dérouler à Paris ce mois-ci aurait été reportée à janvier 2017, la France ayant besoin de plus de temps pour organiser le sommet.

Selon la Dixième chaîne, l’envoyé palestinien en France a informé ses supérieurs de ce report, déclarant que les officiels français avaient besoin de plus de temps pour préparer la conférence.

Le responsable palestinien a souligné que le refus d’Israël de participer au sommet n’avait rien à voir avec cette décision, selon le reportage de la chaîne.

Mercredi, le porte-parole du Quai d’Orsay a précisé que « la France n’a jamais confirmé officiellement de date pour cette conférence. Nous le ferons dès que possible à la lumière des résultats des concertations en cours avec tous nos partenaires concernés. »

Lundi, la nouvelle ambassadrice française en Israël avait déclaré que la conférence ne proposerait rien de neuf sur la résolution du conflit au Moyen Orient, mais qu’elle avait pour principal objectif d’empêcher le sujet de disparaitre entre toutes les autres crises mondiales.

« Ce que nous proposons n’est rien de nouveau, mais [nous] tentons de maintenir le sujet à l’ordre du jour et de ne pas l’abandonner dans un contexte de crises mondiales, a déclaré Hélène Le Gal. Nous continuons à proposer des choses et c’est toujours dans un état d’esprit bienveillant à l’égard d’Israël. »

Le président Reuven Rivlin reçoit les lettres de créances de la nouvelle ambassadrice de France en Israël, Hélène le Gal, le 12 décembre 2016. (Crédit : Mark Naiman/GPO

Le président Reuven Rivlin reçoit les lettres de créances de la nouvelle ambassadrice de France en Israël, Hélène le Gal, le 12 décembre 2016. (Crédit : Mark Naiman/GPO