Cherchant à apaiser les tensions croissantes du week-end, le Hamas a informé Israël samedi soir qu’il n’était pas intéressé par une escalade à Gaza, et punirait les Palestiniens responsables des tirs de roquettes dans la région d’Eshkol ce vendredi, a rapporté le quotidien palestinien Qods.

Hamas a transmis son message à Israël via un médiateur égyptien, tout en soulignant qu’il n’était pas responsable du lancement du missile – le troisième depuis l’accord de cessez-le feu en août qui a mis un terme à la guerre de Gaza cet été.

Le groupe terroriste a promis de trouver les responsables du tir du missile, qui a déclenché des représailles israéliennes au cours du week-end.

« Nous souhaitons respecter les ententes conclues, parce que des priorités prévalent à ce stade », a déclaré un responsable du Hamas, Moussa Abou Marzouk, selon la radio Kol Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré samedi qu’Israël ne tolérerait pas une seule roquette tirée depuis Gaza, et que le Hamas essuierait les conséquences de nouvelles attaques. « S’il y a une escalade des hostilités, le Hamas en portera le blâme », a-t-il scandé.

Après l’attaque à la roquette vendredi après-midi, le Premier ministre a affirmé que le raid aérien visait une usine du Hamas qui produisait du ciment pour reconstruire les tunnels d’attaque détruits ou endommagés dans la guerre de l’été dernier.

Les frappes aériennes de vendredi soir étaient les premières opérations israéliennes dans l’enclave palestinienne depuis la trêve.

Au lendemain du raid israélien, le Hamas a menacé de riposter.
Le Premier ministre du Hamas Ismail Haniyeh a affirmé que les frappes aériennes constituaient « une grave violation de l’accord de cessez-le feu ».

Un missile tiré depuis Gaza le 19 décembre 2014 ayant atterri dans une zone ouverte de la région d'Eshkol. (Crédit : Police d'Israël)

Un missile tiré depuis Gaza le 19 décembre 2014 ayant atterri dans une zone ouverte de la région d’Eshkol. (Crédit : Police d’Israël)

« Nous protégerons et préserverons la victoire de la résistance dans le dernier conflit, » a-t-il déclaré. « Nous appelons l’Egypte à mettre fin aux violations de l’ennemi en tant que garante de l’accord. »

Un autre membre du Hamas a déclaré samedi que « la résistance [le Hamas] a le droit de réagir à l’agression israélienne quand et où il veut ».

Ismail al-Ashqar a averti que l’action israélienne « contre des pêcheurs et des travailleurs agricoles palestiniens [représentait] une escalade dangereuse ».