L’hopital Barzilai d’Ashkelon, dans le sud d’Israël, est l’un des premiers au monde à utiliser le Biotronik Etrinsa HF-T, un nouveau stimulateur cardiaque « connecté » qui permet aux médecins de réunir des données potentiellement vitales sur la condition cardiaque d’un patient à n’importe quelle heure et n’importe où.

L’appareil est l’un des premiers au monde à utiliser un réseau de téléphonie mobile lié à un serveur pour télécharger des données sur le comportement et l’impact du pacemaker.

Il envoie des SMS avec les données aux médecins pour qu’ils les analysent et les interprètent.

Avec le système, affirme Ido Mizrahi, vice-président de Biotronik Israël, les médecins peuvent garder un œil sur le cœur de leurs patients quotidiennement.

« Habituellement, un patient se rendra chez le médecin pour un examen une fois tous les quelques mois, mais avec la nouvelle technologie, il peut être examiné à distance tous les jours », a déclaré Mizrahi.

Le Etrinsa HF-T a été implanté la semaine dernière chez un patient à l’hôpital Barzilai, le même jour où des opérations révolutionnaires similaires ont été éffectuées en France et en Allemagne.

Le système a montré son efficacité dans les jours qui ont suivi, selon Mizrahi.
« Quelques jours après avoir reçu l’implant, le patient a développé une arythmie cardiaque, qui aurait pu conduire à des complications. Au lieu d’attendre des semaines avant de retourner chez le médecin pour un suivi, comme des patients porteurs de stimulateurs cardiaques ordinaires le feraient, les médecins ont eu connaissance du problème du patient immédiatement, et ont été en mesure de le traiter avant qu’il ne se détériore ».

Avec le nouveau stimulateur de thérapie de resynchronisation cardiaque (CRT-P), a déclaré Mizrahi, les médecins peuvent obtenir des informations immédiates, telles que l’arythmie cardiaque d’un patient, via Internet.

Les médecins peuvent immédiatement détecter un problème et intervenir avant que la situation ne s’aggrave. Biotronik, une société de technologie médicale basée en Allemagne, qui exporte dans le monde entier, est la première à appliquer la technologie de la communication à des stimulateurs cardiaques.

L’entreprise, avec plusieurs autres, propose des défibrillateurs de la thérapie de resynchronisation cardiaque à distance, utilisés pour détecter l’activité asynchrone dans les ventricules gauche et droit du cœur.

Le stimulateur se connecte au système Home Monitoring de BIOTRONIK et télécharge automatiquement les données. Les médecins reçoivent des mises à jour régulières sur la façon dont le stimulateur fonctionne.

Les données sont introduites dans le dossier du patient et, à l’aide d’un logiciel Biotronik, sont passées au crible et cartographiées. Le stimulateur relié fait tout le travail automatiquement et fonctionne même lorsque le patient dort.

Selon Biotronik, la radiation émise par le dispositif de mesure est de loin inférieure à la limite imposée par la FDA [Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux] pour des dispositifs de surveillance d’organe électroniques.

Selon la société, le système n’est pas destiné aux urgences. L’information est transmise via des messages textuels sur le réseau du téléphone mobile, qui ne sont pas toujours délivrés immédiatement.

En cas d’urgence, Biotronik explique que « le patient doit consulter un médecin. Les médecins peuvent détecter les problèmes très tôt, parfois des semaines avant que le patient commence à ressentir les symptômes », a déclaré Mizrahi.

« Si un problème commence à se développer, le système enverra des alertes jaunes et rouges, veillant à ce que le médecin ait conscience de l’importance de la situation et permette au patient de recevoir des soins bien avant qu’il y ait accès habituellement, lors de sa visite trimestrielle régulière ou semi-annuelle ».

Le dispositif entre dans le cadre du mouvement en plein essor de la santé numérique, dans lequel les professionnels de la santé mobilisent la puissance des appareils numériques pour aider les gens à vivre une vie plus saine, avec la possibilité pour les médecins, les employeurs et les compagnies d’assurance de garder un œil sur les patients.

Les dispositifs et applications sont disponibles pour surveiller le poids, la pression artérielle, la fréquence cardiaque, le taux de cholestérol, les niveaux de glucose et autres données. Les capteurs qui communiquent avec les smartphones ou les serveurs à distance peuvent lire ce qui se passe à l’intérieur du corps et transférer les informations aux dossiers médicaux en ligne des individus.

Les médecins peuvent accéder aux fichiers pour obtenir une vision complète des progrès des clients. Les données recueillies peuvent même être utilisées pour prévenir les urgences médicales, une alarme se déclenchera dans un service de secours d’urgence, indiquant que le patient a besoin de soins immédiats.

Israël a été à la pointe du développement de dispositifs médicaux connectés qui utilisent des capteurs reliés à des appareils comme les lecteurs de glycémie pour lire les niveaux de sucre dans le sang et qui téléchargent les données aux médecins.

De grandes entreprises de santé, telles que GE Healthcare, opèrent en Israël depuis des années et travaillent avec de nombreuses start-ups israéliennes pour développer de nouvelles applications et appareils, tels que l’oxymètre, un moniteur d’oxygène sanguin mis au point par Oxitone Israël.

Selon le Dr Vladimir Khalameizer, directeur du département cardiologique à Barzilai, les appareils de ce genre nous permettent d’offrir les meilleurs soins possible. Plus tôt je suis au courant de l’existence d’un problème, plus vite je peux le traiter, et c’est exactement ce que ce stimulateur fait. Je considère que c’est un honneur particulier que notre hôpital ait été choisi pour être parmi les premiers à avoir la possibilité d’utiliser cet appareil ».