140 kg de viande de volaille saisis au checkpoint Ofer
Rechercher

140 kg de viande de volaille saisis au checkpoint Ofer

Le transporteur, qui était sur le point de livrer des restaurants de Jérusalem, a été intercepté en Cisjordanie par l’armée et la police des frontières

Un poulet. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un poulet. Illustration. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Les forces de sécurité ont saisi vendredi dans un taxi 140 kilogrammes de volailles à un checkpoint du nord de Jérusalem, en Cisjordanie. Les soldats et les garde-frontières israéliens du checkpoint Ofer, près de Ramallah, pensent que la viande devait entrer en Israël par contrebande et être livrée à des restaurants de Jérusalem.

Pendant une inspection de routine du véhicule, les forces de sécurité ont découvert la viande de volaille. Le chauffeur du taxi, habitant de Lod de 45 ans, a été interrogé. La viande devait être détruite.

En juillet, les responsables du ministère de l’Agriculture avaient démantelé un réseau qui voulait faire entrer 18 000 œufs en contrebande en Israël depuis la Cisjordanie. Les œufs, qui portaient même de faux tampons sur la coquille, venaient de Ramallah, et avaient été interceptés à un checkpoint entre Israël et le centre de la Cisjordanie.

Un autre exemple de trafic de nourriture avait eu lieu en avril quand neuf Israéliens et Palestiniens avaient été arrêtés pour des suspicions de contrebande de viande arrivée depuis la Cisjordanie en Israël, et de vente, avec de faux certificats de casheroute et de fausses dates d’expiration, à de grands restaurants israéliens.

La viande saisie par la police à un réseau israélo-palestinien de contrebande de viande en avril 2016. (Crédit : police israélienne)
La viande saisie par la police à un réseau israélo-palestinien de contrebande de viande en avril 2016. (Crédit : police israélienne)

Selon la police, la viande venait d’Amérique du Sud et avait été livrée par le port de Haïfa à un importateur palestinien, apparemment pour être utilisée dans les territoires de Cisjordanie sous contrôle de l’Autorité palestinienne. La viande avait en fait été stockée dans une ville palestinienne du nord est de Jérusalem, et réimportée clandestinement en Israël dans des conditions ne respectant pas les régulations sanitaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...