2 champs de gaz naturel seront exploités dès 2020
Rechercher

2 champs de gaz naturel seront exploités dès 2020

Karish et Tanin contiendraient quelque 55 millions de mètres cubes de gaz naturel

Yuval Steinitz, ministre de l'Energie, avant la réunion de cabinet hebdomadaire dans les bureaux du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 octobre 2016. (Crédit : Ohad Zwigenberg)
Yuval Steinitz, ministre de l'Energie, avant la réunion de cabinet hebdomadaire dans les bureaux du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 30 octobre 2016. (Crédit : Ohad Zwigenberg)

Le ministère de l’Energie a présenté officiellement mardi son projet de développement des champs de gaz naturel Karish et Tanin, deux champs plus petits proches de Tamar et Léviathan, situés dans la zone maritime économique israélienne méditerranéenne.

Le plan de développement « montre [la capacité d’Israël] à tenir le programme » de développement, a déclaré Yuval Steinitz, le ministre de l’Energie. Une fois les nouveaux champs opérationnels, « la concurrence augmentera, et les prix […] baisseront. »

Il est prévu que Karish (requin) soit exploité en premier, avant Tanin (crocodile), si la demande est suffisante sur le marché israélien.

Les deux champs contiendraient quelque 55 milliards de mètres cubes de gaz naturel, qui devrait arriver sur les côtes d’Israël d’ici 2020.

Israël n’utilise pour l’instant qu’un seul champ de gaz naturel, Tamar, et un seul pipeline pour acheminer le gaz naturel et produire une grande partie de son électricité, une dépendance que beaucoup d’experts sécuritaires ont pointé comme étant une potentielle vulnérabilité stratégique en cas de futur conflit.

Le champ de gaz naturel de Tamar, au large d'Ashkelon. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Le champ de gaz naturel de Tamar, au large d’Ashkelon. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...