Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

2 policiers suspendus après des affrontements avec des résidents d’implantations

Ben Gvir réclame une enquête ; les policiers ont frappé des manifestants qui avaient érigé un barrage routier près d'une ville palestinienne

Capture d'écran d'une vidéo montrant des agents de la Police des frontières se heurtant à des habitants d'implantations protestataires près de l'implantation de Hermesh en Cisjordanie, le 18 juin 2023. (Crédit : Twitter - Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran d'une vidéo montrant des agents de la Police des frontières se heurtant à des habitants d'implantations protestataires près de l'implantation de Hermesh en Cisjordanie, le 18 juin 2023. (Crédit : Twitter - Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Deux agents de la Police des frontières ont été suspendus dans la nuit de dimanche à lundi après la diffusion d’une vidéo montrant les agents en train de frapper des résidents d’implantations qui protestaient en Cisjordanie.

Le commandant de la Police des frontières, Amir Cohen, a ordonné une enquête sur l’incident et a suspendu les deux agents jusqu’à la fin de l’enquête. Cette décision a été prise suite à la demande d’éclaircissement du ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, au sujet de ces affrontements.

Les habitants d’une implantation manifestaient en réaction au meurtre de Meir Tamari, père de deux enfants, qui avait été abattu à l’entrée de l’implantation de Hermesh le mois dernier. Selon des habitants de l’implantation, Tsahal aurait laissé les postes de contrôle vides, permettant ainsi aux attaques d’avoir lieu.

Au cours de la manifestation, des dizaines de personnes ont barré la route qui mène à la ville palestinienne voisine de Yabad, exigeant que l’armée installe un poste de contrôle permanent sur le site.

Les agents de la Police des frontières arrivés sur place ont été filmés alors qu’ils donnaient des coups de poing et bousculaient les habitants des implantations, faisant tomber certains d’entre eux à terre. Quatre manifestants ont été légèrement blessés au cours de l’incident.

Parmi les blessés figure Tatiana Reider, une habitante de Hermesh et la veuve de Yevgeny Reider, qui a été tué lors d’un attentat terroriste en 2005 ; attentat au cours duquel leur fils adolescent a également été gravement blessé.

Tatiana et son fils Andrey ont tous deux été légèrement blessés lors de l’affrontement de dimanche.

Le ministre d’extrême droite Ben Gvir, fervent partisan de l’implantation de colonies, a déclaré qu’il avait demandé au commandant de la Police des frontières et au ministère de la Défense d’enquêter sur les « graves » incidents survenus lors de la manifestation.

« L’égalité des droits pour tous, et certainement pour une veuve qui vient manifester contre le non-respect de la loi à l’égard des juifs dans ces régions », a-t-il déclaré.

Le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, également législateur d’extrême droite à l’origine du mouvement d’implantation, a qualifié l’incident de « honteux ».

« Il n’y a pas de place, chez nous, pour des actes de violence brutale sur des citoyens d’Israël », a-t-il déclaré dans un communiqué. « La violence dont ils ont fait l’objet est grave et scandaleuse. Je ne critique pas toutes les forces qui étaient sur le terrain, mais les policiers qui ont fait preuve de violence devraient être sanctionnés ce soir ».

Ben Gvir est à la tête de la police israélienne qui comprend la Police des frontières para-militaire. Depuis sa prise de fonction, Ben Gvir tente d’exercer un contrôle beaucoup plus direct sur les opérations et le personnel de la police. Il a incité les policiers à prendre des mesures plus agressives contre les manifestants anti-gouvernementaux, qu’il qualifie « d’anarchistes ». Les manifestants anti-gouvernementaux, ainsi que les partis d’opposition à la Knesset, s’opposent à un plan de coalition visant à remodeler le système judiciaire, qui est soutenu par le parti Otzma Yehudit de Ben Gvir et celui de HaTzionout HaDatit de Smotrich.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.