43 soldats et civils tués depuis le précédent Yom HaZikaron
Rechercher

43 soldats et civils tués depuis le précédent Yom HaZikaron

De plus, 69 vétérans en situation de handicap sont morts d'anciennes blessures de service ; les chiffres officiels ont été publiés avant la nouvelle Journée de commémoration

Soldats au cimetière militaire du mont Herzl de Jérusalem le jour du Souvenir, Yom Hazikaron, 28 avril 2020. (Avshalom Sassoni / Flash90) (Olivier Fitoussi / Flash90)
Soldats au cimetière militaire du mont Herzl de Jérusalem le jour du Souvenir, Yom Hazikaron, 28 avril 2020. (Avshalom Sassoni / Flash90) (Olivier Fitoussi / Flash90)

43 soldats et civils ont été tués depuis le précédent Yom HaZikaron, en 2020, et le nombre total de victimes de guerre israéliennes est de 23 928, selon des chiffres publiés vendredi par le ministère de la Défense.

Depuis la dernière Journée de commémoration, 112 nouveaux noms ont été ajoutés à la liste des Israéliens tués alors qu’ils défendaient le pays depuis 1860.

43 étaient des militaires israéliens, des officiers de police et des civils, et 69 étaient des vétérans en situation de handicap qui sont morts des suites de complications d’anciennes blessures datant de leur passage dans l’armée.

Ces chiffres comprennent tous les soldats et tous les policiers morts pendant leur service, l’année dernière, et notamment suite à des accidents, à des suicides ou à la maladie.

Yom HaZikaron débutera mardi soir. Les sirènes seront activées pendant une minute dans tout le pays pour marquer le début des commémorations.

Des soldats et policiers israéliens déposent des fleurs et des drapeaux israéliens sur les tombes de soldats décédés au cimetière militaire de Kiryat Shaul, le 28 avril 2020. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Les ministres ont approuvé mercredi la suppression de certaines restrictions lors de la fête et ont notamment permis aux familles des défunts qui ne possèdent pas de « passeport vert », d’assister aux événements.

Le « passeport vert » est donné aux Israéliens ayant reçu deux doses de vaccin ou ayant guéri du coronavirus, leur autorisant l’entrée dans des lieux publics interdits aux autres.

Ces nouvelles mesures, qui prendront effet jeudi, prévoient aussi d’augmenter le nombre de personnes qui peuvent se rassembler à l’extérieur, un nombre qui passe de 50 à 100. La limite actuelle imposée aux regroupements en espace clos reste de 20 personnes.

L’année dernière, lorsque la pandémie de coronavirus avait débuté, les cérémonies de Yom HaZikaron s’étaient déroulées à huis-clos et des événements plus modestes programmés dans les cimetières municipaux de tout le territoire avaient été annulés, par crainte que le virus ne se propage.

Yom HaZikaron est l’une des fêtes nationales et non-religieuses d’Israël. À cette occasion, le public israélien se rend traditionnellement sur les tombes de ses proches et camarades.

Les Israéliens ont été encouragés à visiter au cours des prochains jours les tombes des soldats tombés, afin d’éviter un afflux trop important de citoyens lors de la journée de commémoration, quand les familles se retrouvent dans les cimetières.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...