5 cas de Covid dans l’équipe du tournoi international de judo de Tel Aviv
Rechercher

5 cas de Covid dans l’équipe du tournoi international de judo de Tel Aviv

Le ministère de la Santé affirme que ces cas sont probablement liés à une récente guérison du virus, justifiant leur entrée dans le pays malgré la fermeture de l'aéroport

Illustration : Une épreuve de judo organisée à Tel-Aviv en 2020. (Crédit : Flash90)
Illustration : Une épreuve de judo organisée à Tel-Aviv en 2020. (Crédit : Flash90)

Le ministère de la Santé a confirmé mardi plusieurs cas de coronavirus parmi les participants à un tournoi international de judo à Tel-Aviv et a justifié l’entrée d’athlètes étrangers dans le pays alors que l’aéroport reste encore largement fermé.

Le ministère a déclaré que parmi les délégations étrangères, cinq personnes ont été testées « borderline » positives pour le COVID-19. Il ne s’agissait pas des athlètes eux-mêmes, mais de membres des équipes de judokas. Les résultats pourraient indiquer que ces personnes se sont récemment rétablies du virus, a souligné le ministère.

Tous ceux qui ont été testés positifs étaient en « strict isolement » et ne seront autorisés à participer au tournoi que si d’autres tests se révèlent négatifs, a déclaré le ministère. Toute personne dont le test est positif restera en quarantaine.

Le ministère de la Santé a déclaré que cinq employés de l’événement ont également été testés positifs, mais qu’ils n’avaient pas encore pénétré dans les installations où le tournoi se déroule ou n’avaient eu aucun contact avec les athlètes ou le personnel.

Il a également défendu la tenue de l’événement, disant que c’était le dernier grand tournoi avant les Jeux olympiques et qu’Israël avait promis à la Fédération internationale de judo qu’il aurait lieu.

« Le tournoi a été planifié en détail pour répondre aux normes les plus strictes de lutte contre le coronavirus et a reçu l’autorisation du ministère de la santé avant le confinement et la suspension des vols », indique un communiqué du ministère.

Le ministère a souligné que les participants devaient subir des tests avant de prendre l’avion et à leur arrivée en Israël, et qu’ils devaient respecter les règles de distanciation sociale et ne pas concourir devant un public.

Près de 600 athlètes venus du monde entier sont arrivés en Israël cette semaine pour le tournoi. L’apparent contournement des règles et manque de respect des directives établies en matière de coronavirus face au maintien de cet évènement a suscité une controverse parmi les responsables de la santé ainsi que parmi les voyageurs, excédés par la fermeture de l’aéroport pour la quasi-totalité des voyageurs.

Des milliers d’Israéliens ne sont pas autorisés à rentrer dans le pays en raison des limitations strictes des vols, imposées depuis le 25 janvier dans le cadre du confinement national, afin de prévenir les infections virales et les nouvelles souches en provenance de l’étranger.

« Il n’est pas question que je sois bloqué aux États-Unis pendant deux semaines, alors que toutes sortes d’athlètes entrent dans le pays parce qu’ils font du judo », a déclaré un Israélien à la Douzième chaîne.

« Parce que le judo est un sport olympique, ils se soucient d’eux, alors que je reste ici dans le froid et que j’essaie de prendre un vol », a-t-il ajouté.

L’aéroport Ben Gourion est presque entièrement fermé depuis le 25 janvier, à l’exception des vols cargo et des avions de secours. Dimanche, le gouvernement a décidé d’assouplir la fermeture pour permettre à 2 000 personnes par jour d’arriver dans le pays à partir du 20 février.

Le hall des départs presque vide à l’aéroport Ben-Gurion, le 25 janvier 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Mardi également, les ministres du gouvernement ont voté un léger assouplissement des limitations strictes des rassemblements, ce qui assouplit encore les mesures de confinement.

Selon les nouvelles règles, qui entreront en vigueur vendredi matin, les rassemblements de 10 personnes maximum à l’intérieur et de 20 personnes à l’extérieur seront autorisés, au lieu de 5 et 10 respectivement.

La décision d’assouplir les restrictions sur les rassemblements est intervenue un jour après que les ministres ont approuvé la réouverture des magasins, des gymnases, des hôtels et d’autres lieux à partir de dimanche, dans le cadre d’un assouplissement majeur des mesures de confinement.

Le cabinet chargé de la lutte contre le coronavirus a également approuvé la réouverture des synagogues pour Pourim à la fin de la semaine prochaine, tout en votant l’interdiction des festivités et autres rassemblements pendant le week-end de fête.

La levée des restrictions intervient alors que les taux de morbidité continuent de baisser, en particulier parmi les groupes à haut risque, alors qu’Israël progresse dans sa campagne de vaccination.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...