Rechercher

70m sous terre : Tsahal révèle le tunnel du Hamas le plus profond jamais découvert

Le passage souterrain du sud de Gaza découvert en 2020 exposé à la presse pour la première fois par le soldat qui y est entré en premier

« Tav », un soldat israélien spécialisé dans la guerre souterraine, montre le tunnel le plus profond du Hamas à Danny Kushmaro de la Douzième chaîne. (Crédit : Capture d'écran/Douzième chaîne)
« Tav », un soldat israélien spécialisé dans la guerre souterraine, montre le tunnel le plus profond du Hamas à Danny Kushmaro de la Douzième chaîne. (Crédit : Capture d'écran/Douzième chaîne)

Une unité de Tsahal spécialisée dans la guerre souterraine a révélé le tunnel le plus profond jamais creusé par le groupe terroriste du Hamas à la télévision israélienne dans un reportage diffusé vendredi.

Des membres de l’unité d’élite Yahalom ont déclaré que le tunnel de la partie sud de la bande de Gaza descend à 70 mètres sous la surface de la terre.

Les soldats israéliens ont découvert le tunnel en octobre 2020 après que la barrière anti-tunnel d’Israël a détecté une activité souterraine anormale, lors du premier succès opérationnel de la barrière, avant qu’elle ne soit achevée le long de toute la frontière avec Gaza.

Les soldats ont déclaré que le Hamas avait probablement travaillé sur le tunnel pendant des années. La barrière anti-tunnel a été achevée il y a un an après quatre ans de construction, ce qui signifie que les deux projets se sont apparemment déroulés en même temps.

La découverte du tunnel a été signalée à l’époque, mais avec le reportage de vendredi, les médias voyaient pour la première fois le passage souterrain et recueillaient des détails sur sa découverte et ses dimensions.

Les troupes de Yahalom ont déclaré à la Douzième chaîne qu’elles avaient été envoyées dans le tunnel immédiatement après sa découverte.

« C’est le tunnel du Hamas le plus profond que nous ayons découvert, et c’est un atout pour eux », a déclaré un officier de Yahalom qui signifie « diamant » en hébreu.

« Nous les avons surpris en plein milieu de leur travail », a déclaré l’officier. Israël a détecté le tunnel à quelques mètres seulement devant la barrière.

Le premier soldat à être entré dans le tunnel, identifié uniquement par sa première initiale, « Tav », a accompagné le journaliste Danny Kushmaro dans les profondeurs.

Le binôme est descendu dans le tunnel via des cordes, comme s’il descendait en rappel le long d’une falaise, avec des lampes frontales attachées à leurs casques.

Tav a déclaré à propos de sa première entrée dans le tunnel : « Bien sûr, juste avant, il y a une certaine appréhension. Vous pensez à ce que vous allez voir à l’intérieur. Mais automatiquement, dès que vous y entrez, tout devient vraiment net, vos sens s’aiguisent. »

Tsahal a découvert le tunnel alors qu’il était encore en construction et a interrompu sa progression à l’intérieur du territoire israélien, mais du côté de Gaza de la barrière de sécurité. Le Hamas voulait que le tunnel s’étende plus loin pour attaquer les communautés ou les installations militaires israéliennes.

Tav a déclaré que, lorsqu’il est entré pour la première fois à l’intérieur, il y avait encore des outils sur le sol et il semble que les travailleurs aient été surpris et aient fui le projet. On ignore comment les soldats ont accédé au tunnel la première fois ; une grande partie des activités de l’unité sont classifiées.

Le journaliste de la Douzième chaîne, Danny Kushmaro, dans le tunnel le plus profond du Hamas. (Crédit : Capture d’écran/Douzième chaîne)

« Votre rythme cardiaque est élevé, mais vous êtes surtout vigilant. Vous marchez avec votre arme devant vous, très alerte, les sens aiguisés. Sous terre, c’est un autre monde. C’est une autre dimension. Il y a l’avant et l’arrière, et il y a celui qui est à l’intérieur avec vous », a déclaré Tav.

Le tunnel est en béton et légèrement plus large que les épaules d’un adulte. Il y a des recoins sur le côté du couloir principal pour se reposer, laisser passer quelqu’un d’autre ou pour ranger du matériel. L’air y est décrit comme chaud, poussiéreux, dense et étouffant.

Il était destiné à être utilisé par des combattants d’élite du Hamas, qui auraient pu rester dans le tunnel pendant plusieurs jours avant un attentat.

Le tunnel se termine par un tas de terre, en deçà de la frontière. Les autorités israéliennes ont déclaré qu’elles n’avaient pas menacé les communautés de la région.

Les tunnels terroristes émanant de Gaza ont tourmenté le sud d’Israël pendant des années et ont été la raison centrale du conflit de 2014 entre les groupes terroristes de Gaza et les troupes israéliennes, qui sont entrées dans la bande pour détruire les tunnels transfrontaliers.

Au cours de cette guerre, appelée Opération Bordure Protectrice, Israël a détruit quelque 30 tunnels qui ont été utilisé pour s’infiltrer en Israël, et depuis la guerre, 20 autres.

Un soldat israélien monte la garde lors d’une cérémonie d’ouverture de la barrière souterraine nouvellement achevée le long de la frontière entre Israël et Gaza, le 7 décembre 2021. (Crédit : AP Photo/Tsafrir Abayov)

La barrière souterraine anti-tunnels est un mur en béton épais s’enfonçant à des dizaines de mètres et équipé de capteurs pour détecter toute activité d’excavation. Il s’étend à l’intérieur du territoire israélien le long de la frontière de 65 kilomètres d’Israël avec Gaza.

Le groupe terroriste du Hezbollah à la frontière nord d’Israël avec le Liban a creusé des tunnels d’attaque encore plus profonds que le passage du Hamas révélé vendredi.

Sur les six tunnels transfrontaliers du Hezbollah découverts par Tsahal en 2019, le plus grand atteignait une profondeur de 80 mètres, mesurait un kilomètre de long et qu’il entrait de 77 mètres dans le territoire israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...