Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

À Roubaix, l’Union des étudiants juifs de France en campagne contre LFI et le RN

Leur mission est une gageure dans cette ville où le RN et LFI sont arrivés loin en tête des européennes

Des militants de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) sont allés à la rencontre d’habitants de Roubaix (Nord) jeudi dans le cadre d’un « Tour de France » destiné à appeler à « voter contre les extrêmes » aux législatives pour combattre l’antisémitisme.

Ils sont une dizaine à mouiller la chemise sous le soleil de midi aux côtés d’un van floqué bleu-blanc-rouge, à deux pas de la Grand Place : leur mission est une gageure dans cette ville où le RN et LFI sont arrivés loin en tête des européennes.

Étudiants en droit ou en sciences politiques pour la plupart, ils sont venus de Paris ou de Lille pour ce « Tour de France » qui a démarré dimanche à Paris et s’achèvera au soir du second tour le 7 juillet.

Dans le viseur de l’association ce jour-là, l’Insoumis David Guiraud, député de la 8e circonscription du Nord, dont certains propos ont déclenché la colère des associations de lutte contre l’antisémitisme en 2023 – mais les passants y semblent peu sensibles.

À LFI « au moins ils ne sont pas contre les étrangers », répond un vieil homme appuyé sur sa canne, face à une bénévole qui lui lance que « David Guiraud est l’ami de gens condamnés pour incitation à la haine ». Malgré des conversations animées, les échanges restent courtois.

« Je respecte ta religion, tu respectes la mienne, et on discute ! », s’enthousiasme un contrôleur de bus, après une conversation à mots choisis sur le conflit israélo-palestinien.

Léa Hanoune, bénévole de l’UEJF, abonde : « C’est important que les gens nous rencontrent, se rendent compte qu’il y a des personnes qui souffrent au quotidien de l’antisémitisme. »

Le député français et membre du groupe La France Insoumise (LFI) David Guiraud prononce un discours lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale française, le 17 octobre 2023. (Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP)

Seul signe d’animosité, deux jeunes femmes se détournent brusquement d’une main tendant un tract, maugréant un « mécréants » assez fort pour être entendu.

« Le meilleur ami de mon fils est un Juif, un vrai, pourquoi on ne peut pas vivre ensemble ? », s’exclame quant à elle Fatima, retraitée de 65 ans. Mais elle ne compte pas voter aux élections législatives, et surtout pas pour
LFI : « Ils veulent laisser entrer tous les étrangers, et il y a déjà trop d’arabes », dit-elle.

Des passants tiennent un discours xénophobe qu’ils ne cachent pas vouloir traduire en votes pour le RN.

Une fois les tracts distribués, les militants remontent à bord du camion, direction Seclin, commune du nord où siège le député RN Victor Catteau.

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.