Abbas accuse le Hamas de ne pas vouloir la réconciliation et les USA de mentir
Rechercher

Abbas accuse le Hamas de ne pas vouloir la réconciliation et les USA de mentir

Dans une courte allocution télévisée, le chef de l'AP a assuré vouloir unifier la Cisjordanie et Gaza sous "un gouvernement, une loi et une force légitime sans milices"

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas prononce un discours le 15 août 2018. (Crédit : WAFA)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas prononce un discours le 15 août 2018. (Crédit : WAFA)

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré mercredi que le Hamas n’était pas sérieusement engagé dans des accords de réconciliation et a accusé les autorités américaines de mentir sur leurs intentions d’aider la bande de Gaza.

Abbas s’est exprimé lors d’un discours à la télévision au début d’une réunion du Conseil central palestinien, le deuxième organe décideur de l’OLP à Ramallah.

« Le Hamas n’a pas l’intention de parvenir à la réconciliation », a affirmé Abbas.

Ces propos surviennent après que les services de renseignement égyptiens ont mené des pourparlers avec le Fatah et le Hamas séparément, au cours des dernières semaines, avant de discuter de la réconciliation.

Khaled Fawzi, chef des services de renseignements égyptiens, avec Azzam al-Ahmad du Fatah, à gauche, et Saleh al-Arouri du Hamas, à droite, avant la signature d’un accord de réconciliation au Caire, le 12 octobre 2017. (Crédit : Khaled Desouki/AFP)

Depuis que le Fatah et le Hamas ont échoué dans la mise en oeuvre d’un accord d’unité, qu’il ont tous deux signé en octobre 2017 au Caire, les efforts de réconciliation sont au point mort.

Abbas a assuré que le leadership palestinien basé à Ramallah souhaite unifier la Cisjordanie et Gaza sous « un gouvernement, une loi et une force légitime sans milices ».

Le groupe terroriste du Hamas est souverain de facto à Gaza depuis qu’il s’est emparé de l’enclave des mais du Fatah, le parti de l’Autorité palestinienne en 2007.

Les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, et d’autres groupes de Gaza, dispose de milliers d’armes. Les responsables du Hamas ont défendu « le droit » des groupes armés à posséder des armes, et ont fait savoir qu’ils n’étaient pas disposer à les remettre à l’AP.

Abbas a également affirmé que les responsables américains étaient malhonnêtes dans leur engagement à aider les Palestiniens de Gaza en intervenant humanitairement dans la bande de Gaza.

« Je jure devant dieu, ce sont des menteurs », a-t-il dit au sujet des autorités américaines.

Les responsables de l’administration Trump ont récemment écrit dans un article d’opinion publié par le Washington Post qu’ils cherchaient à améliorer la situation humanitaire à Gaza.

La retransmission des propos d’Abbas aura duré moins de 13 minutes. Habituellement, il prononce de long discours devant les caméras au début des grands rendez-vous de l’OLP.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...