Abdelrahim Ali, qui voit le « complot sioniste » partout, invité de Marine Le Pen
Rechercher

Abdelrahim Ali, qui voit le « complot sioniste » partout, invité de Marine Le Pen

L’Égyptien décrit comme proche du président Al Sissi a été invité par Marine Le Pen à l'Assemblée nationale

Abdelrahim Ali, présentateur vedette en Egypte, compagnon de route du régime dans sa guerre menée contre les Frères musulmans (Crédit : capture d'écran Abdelrahim Ali/Twitter)
Abdelrahim Ali, présentateur vedette en Egypte, compagnon de route du régime dans sa guerre menée contre les Frères musulmans (Crédit : capture d'écran Abdelrahim Ali/Twitter)

Qui a dit « il y a un lobby juif en Europe et aux Etats-Unis qui a créé le plan du ‘faux étendard' » (ndlr : le false-flag est un théorie complotiste commune) ?

Qui a également expliqué que « le peuple égyptien ne peut pas oublier qu’Israël est un corps étranger dans la région »?

Ou encore que « le complot américano-israélien vise à établir la domination des Frères sur la Tunisie, l’Egypte, la Libye et le Yémen » ?

Ces phrases, exhumées parle JDD, sont de Abdelrahim Ali, un député égyptien et présentateur vedette, proche du pouvoir dans sa lutte contre les Frères musulmans. Et Abdelrahim Ali était présent le 23 mai 2018 à l’Assemblée nationale, invité par Marine Le Pen.

Venu offrir sa vision du « développement de l’islam radical en France », Abdelrahim Ali s’est apparemment abstenu d’évoquer « l’ennemi sioniste » pierre angulaire de sa rhétorique selon l’islamologue Romain Caillet. Parmi ses déclarations, le député égyptien aurait même expliqué que le groupe terroriste du Hamas « suit l’ennemi sioniste » ou encore que la chaîne Al Jazeera est une marionnette de la même entité.

« Le député Abd El Rahim Ali est un proche de Sissi (le président égyptien, NDLR) en charge de la lutte contre l’influence des Frères musulmans en Europe. C’est à ce titre qu’il a été reçu. Ça ne veut pas dire que nous partageons toutes ses analyses par ailleurs » a expliqué sur Twitter, Jean Messiha, le conseiller de Marine Le Pen.

A la sortie de la conférence, Aberrahmin Ali s’est contenté d’apporté un soutien à Marine Le Pen, en forme de caution: « Je sais ce que pense Marine Le Pen. On veut donner une mauvaise image de son parti alors qu’elle respecte les religions, elle respecte l’islam ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...