25 ans d’hôpital psychiatrique pour la mère qui a noyé son fils de 4 ans à Eilat
Rechercher

25 ans d’hôpital psychiatrique pour la mère qui a noyé son fils de 4 ans à Eilat

La cour conclut que la mère qui a tué son enfant en février à Eilat est non responsable de ses actes et qu'elle recevra des soins psychiatriques

La cour du district de Beer Sheva, en mai 2015. Illustration. (Crédit : Flash90)
La cour du district de Beer Sheva, en mai 2015. Illustration. (Crédit : Flash90)

Le tribunal de district de Beer Sheva a statué dimanche que la femme qui a noyé son fils de quatre ans en février devrait être internée dans un hôpital psychiatrique pour une période de 25 ans.

Le tribunal a statué que la femme était inapte à subir son procès.

Le garçon de quatre ans est mort un jour après avoir été maintenu sous l’eau dans une baignoire, dans la ville d’Eilat, dans le sud du pays, plus tôt cette année. La police a immédiatement arrêté la mère de l’enfant parce qu’elle soupçonnait qu’elle avait noyé l’enfant et le bureau du procureur du district sud a déclaré plus tard qu’il porterait plainte pour meurtre contre elle.

Les avocats commis d’office chargés de représenter la femme se sont félicités de la décision de dimanche, en disant : « C’est une terrible tragédie. Depuis l’événement, la mère est dans un état mental très difficile. Nous nous félicitons de la décision humaniste et espérons que le traitement médical sera bénéfique. »

Les voisins du couple ont affirmé avoir entendu le conjoint de la femme crier « tu l’as tué » quand il est revenu au domicile familial le soir où l’enfant est mort.

Après des jours de querelles juridiques, le tribunal de district de Beer Sheva a statué que le corps de l’enfant pouvait être transféré en Ukraine, où vit son père, pour y être enterré.

L’an dernier, un bébé d’un mois s’est noyé dans le spa d’un hôtel dans la ville d’Ashdod, au sud du pays. La mère de l’enfant, âgée de 28 ans, avait des antécédents psychiatriques et a admis avoir tué son fils, disant aux enquêteurs qu’elle le tenait sous l’eau parce qu’une voix divine lui a dit qu’il en sortirait adulte.

Dans son cas également, le tribunal de district de Beer Sheva a ordonné qu’elle soit hospitalisée jusqu’à 25 ans après avoir statué qu’elle n’était pas apte à comparaître en justice.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...