Affrontement entre Palestiniens et soldats à Naplouse
Rechercher

Affrontement entre Palestiniens et soldats à Naplouse

Pas de soldat blessé après des jets de pierres et de cocktails Molotov ; 700 pèlerins se trouvaient au tombeau de Joseph

Des émeutiers palestiniens se sont confrontés à des soldats à Naplouse mardi alors que des centaines de fidèles juifs se rendaient vers un site de pèlerinage dans cette ville de Cisjordanie.

Des jeunes ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats sécurisant un groupe de juifs religieux en visite sur le lieu saint du Tombeau de Joseph, a annoncé l’armée.

Les soldats assuraient la sécurité de quelques 700 fidèles arrivés à Naplouse pour prier au Tombeau de Joseph, le lieu d’enterrement présumé du patriarche juif.

Au cours de la visite, les soldats escortant le groupe ont été attaqués par des résidents palestiniens. Aucun soldat n’a été blessé au cours de cet incident, selon un communiqué de l’armée.

D’après l’agence de presse palestinienne Maan, l’armée a riposté avec des balles en caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes.

L’armée, accompagnée de la police des frontières et des forces du Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT) supervise ces pèlerinages mensuels au Tombeau de Joseph.

Le tombeau est situé dans la zone A de Cisjordanie, sous contrôle total de l’Autorité palestinienne. L’armée israélienne interdit l’accès de la zone A aux citoyens israéliens sans autorisation.

Ce site est un lieu d’affrontements réguliers, parfois mortels, entre Palestiniens et soldats.

Ce mois-ci, un soldat israélien a été légèrement blessé par balles au cours d’une visite similaire de pèlerins juifs.

Des juifs orthodoxes prient au tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, en 2011. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
Des juifs orthodoxes prient au tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, en 2011. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

Les coups avaient été tiré depuis l’entrée du camp de réfugiés Balata, situé à quelques rues du Tombeau, dans la périphérie de Naplouse. Les habitants avaient également envoyé des pneus enflammés et jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les troupes gardant la zone.

Les soldats avaient alors riposté en utilisant des méthodes de dispersion d’émeutes, et les visiteurs avaient pu aller prier « comme prévu », avait annoncé l’armée.

Le mois dernier, des dizaines de membres du mouvement hassidique Bratslav ont été détenus par la police après s’être rendus sur le lieu saint sans escorte militaire. Les habitants avaient jeté des pierres sur le groupe, blessant légèrement deux d’entre eux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...