Agnès Buzyn placée sous protection policière
Rechercher

Agnès Buzyn placée sous protection policière

L'ancienne ministre de la Santé et son mari ont notamment été la cible de messages antisémites et complotistes sur les réseaux sociaux

(FICHIERS) Sur cette photo de dossier prise le 17 septembre 2018, la ministre française de la Solidarité et de la Santé, Agnès Buzyn, pose dans son bureau lors d'une séance photo à Paris. (Crédit : Eric Feferberg / AFP)
(FICHIERS) Sur cette photo de dossier prise le 17 septembre 2018, la ministre française de la Solidarité et de la Santé, Agnès Buzyn, pose dans son bureau lors d'une séance photo à Paris. (Crédit : Eric Feferberg / AFP)

Agnès Buzyn a été placée sous protection policière, a révélé ce mardi l’hebdomadaire Le Point.

Depuis un mois, deux policiers du service de la protection (SDLP) accompagnent ainsi en permanence l’ancienne ministre de la Santé et candidate à la mairie de Paris.

La protection policière a été décidée suite à de nombreuses menaces dont elle a été la cible sur les réseaux sociaux.

Elle et son mari, le professeur Yves Lévy, ont notamment été visés par des attaques antisémites. Le couple a également été accusé dans des messages complotistes d’avoir favorisé l’épidémie de coronavirus.

Selon Le Point, la protection policière devrait prendre fin quand Agnès Buzyn, membre du parti La République en Marche, reprendra sa campagne pour la mairie de Paris.

Mardi, elle a confirmé maintenir sa candidature à l’élection, dont le deuxième tour pourrait être organisé fin juin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...