Akko : Le suspect de l’incendie criminel qui a fait un mort reste introuvable
Rechercher

Akko : Le suspect de l’incendie criminel qui a fait un mort reste introuvable

Sept résidents arabes de la ville ont été inculpés pour avoir mis le feu à l'hôtel Efendi, où Aby Har-Even a été tué en mai, mais aucun n'est accusé d'avoir causé sa mort

Une voiture en feu suite à des affrontements entre Arabes et Juifs à Akko, dans le nord d'Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Roni Ofer/Flash90)
Une voiture en feu suite à des affrontements entre Arabes et Juifs à Akko, dans le nord d'Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Roni Ofer/Flash90)

Sept individus ont été inculpés d’incendie criminel pour avoir mis le feu à un hôtel d’Akko pendant les combats entre Israël et le Hamas à Gaza en mai, mais pas pour avoir causé la mort d’un client à l’intérieur de l’hôtel, a rapporté Haaretz dimanche.

Plusieurs résidents arabes d’Akko auraient mis le feu au célèbre hôtel Efendi de la ville au milieu des émeutes qui ont eu lieu pendant le conflit de onze jours. Avi Har-Even, ancien responsable du programme spatial israélien et lauréat du prestigieux prix d’Israël, a été hospitalisé dans un état critique après avoir souffert de brûlures et d’inhalation de fumée alors qu’il séjournait dans l’hôtel.

Plusieurs semaines plus tard, Har-Even, 84 ans, a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Selon le rapport de dimanche, le bureau du procureur du district de Haïfa a émis un acte d’accusation le 1er juin contre sept personnes impliquées dans le déclenchement de l’incendie, mais aucune d’entre elles n’a été considérée comme responsable de la mort de Har-Even.

L’acte d’accusation a été gardé sous silence jusqu’à ce que Haaretz demande à en révéler la plupart des détails, ce à quoi les procureurs se sont opposés car, selon eux, l’enquête est toujours en cours.

Malgré une enquête approfondie sur l’incendie, la police ne semble toujours pas avoir localisé les multiples suspects qui étaient impliqués.

Avi Har-Even, ancien directeur de l’Israel Space Institute, durant une conférence à l’université Bar Ilan, en février2013. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Selon l’acte d’accusation, sept Arabes israéliens sont arrivés à l’hôtel Efendi le 11 mai « en sachant qu’il appartenait à des Juifs, motivés par le racisme afin de semer la destruction. »

L’un d’eux a jeté un cocktail Molotov dans l’hôtel et a provoqué un incendie dans le hall qui a été éteint après plusieurs minutes.

Les sept suspects inculpés sont ensuite entrés dans l’hôtel et ont détruit des meubles, des équipements, de la vaisselle et des caméras de sécurité. Mais aucun de ces individus n’est soupçonné d’avoir déclenché l’incendie qui a tué Har-Even dans un autre secteur de l’hôtel.

Stuart Winer a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...