Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Alfred Grosser, figure de la réconciliation franco-allemande, est décédé à 99 ans

Grand européen né en Allemagne mais Français depuis 1937, Alfred Grosser, pilier de Sciences-Po et chroniqueur dans plusieurs journaux, était fils d'un pédiatre juif

L'historien et politologue franco-allemand Alfred Grosser, à Francfort, le 15 octobre 2017.
L'historien et politologue franco-allemand Alfred Grosser, à Francfort, le 15 octobre 2017.

L’historien et politologue franco-allemand Alfred Grosser, figure intellectuelle majeure de la réconciliation et de la coopération entre la France et l’Allemagne, est décédé à l’âge de 99 ans, a annoncé jeudi sa famille à l’AFP, confirmant des informations du journal Le Monde.

« Tous les acteurs de l’amitié franco-allemande sont orphelins aujourd’hui (…) Alfred Grosser était un trait d’union pétri d’humanisme entre nos deux pays et une profonde source d’inspiration », a réagi l’ambassadeur de France en Allemagne François Delattre, sur le réseau social X.

Grand européen né en Allemagne mais Français depuis 1937, Alfred Grosser, pilier de Sciences-Po et chroniqueur dans plusieurs journaux, était fils d’un pédiatre juif. Sa famille a quitté l’Allemagne en 1933 pour se réfugier en France où son père meurt en 1934 et où il étudiera.

L’Allemagne a rendu hommage jeudi à cet intellectuel dont le nom « restera à jamais associé à la grande œuvre de réconciliation franco-allemande », selon les mots du chef de l’État Frank-Walter Steinmeier.

« Pour mener à bien l’œuvre de sa vie, à savoir l’entente critique et sincère entre les peuples, Alfred Grosser a pu s’appuyer sur son esprit vif, son immense culture et enfin sa grande expérience de la vie », a écrit M. Steinmeier dans un message de condoléances à l’épouse d’Alfred Grosser.

« Sa voix nous manquera », a réagi le chancelier Olaf Scholz dans un message sur le réseau social X.

Agrégé d’allemand, il a d’abord été directeur-adjoint du bureau de l’Unesco en Allemagne puis professeur à l’Institut d’études politiques (IEP) de Paris où il a fait l’essentiel de sa carrière.

Parallèlement, Alfred Grosser a été secrétaire général du Comité français d’échanges avec l’Allemagne nouvelle et directeur de sa publication Allemagne, président du Centre d’information et de recherche sur l’Allemagne contemporaine (Cirac) et chroniqueur politique dans la presse française, aux quotidiens Le Monde (1965-94) et La Croix, ainsi qu’au journal régional Ouest-France et au magazine L’Expansion.

Il a publié de nombreux livres parmi lesquels Affaires extérieures: la politique de la France depuis 1944, Hitler: la presse et la naissance d’une dictature, L’Allemagne de notre temps, La IVe République et sa politique extérieure, Regard athée sur les chrétiens, La Joie et la Mort. Bilan d’une vie, La France, semblable et différente.

Père de quatre enfants, ce passionné de musique classique était aussi président du Forum Voix Étouffées (FVE), qui aide à la redécouverte des musiciens victimes du nazisme et des totalitarismes européens du 20e siècle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.